100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 11.08.2010 09h03
« Un rôle plus important» de la Chine sur le marché des terres rares

Les compagnies Baotou Steel Rare Earth High-Tech Co et Jiangxi Copper Corp sont sur le point de lancer un mécanisme de tarification unifié sur les terres rares légères à l'échelle nationale - une mesure, qui devrait permettre à la Chine de jouer un rôle plus important sur les marchés internationaux de cette ressource minière précieuse.

La Chine fournit plus de 95% des oxydes de terres rares dans le monde et contient plus de la moitié des réserves mondiales. Baotou Steel Rare Earth représente à elle seule 46% de l'approvisionnement sur le marché mondial.

Les terres rares sont composées de 17 éléments et sont utilisés dans de nombreux secteurs de haute technologie, allant des turbines à vent et les voitures hybrides aux systèmes de missiles d'orientation et les téléphones mobiles. Les terres rares légères représentent une réserve beaucoup plus importante et sont plus faciles à traiter.

Le gouvernement central fit part de sa volonté d'inciter les grandes entreprises spécialisées dans la production de fer de se lancer dans la consolidation du secteur national des terres rares pour éviter que cette ressource soit sous-évaluée.

Avec les tentatives de la Chine de réduire les quotas d'exportation, ainsi que les incitations à la consolidation et les mesures adoptées contre l'exploitation minière illégale, certains des principaux oxydes de terres rares, comme le néodyme ont augmenté jusqu'à 219 000 yuans (32 000 dollars) par tonne en août, une hausse de 60% par rapport à la fin de l'année dernière.

Sous l'influence de la hausse des prix, près de 200 projets miniers dans le monde entier sont actuellement en cours, a indiqué Judith Chegwidden, directrice générale de la compagnie de recherche internationale Roskill, spécialisée dans les métaux. Ses propos ont été repris par China Business News.

Certaines entreprises minières à Mountain Pass aux Etats-Unis, détenant également d'importantes réserves de terres rares, ont commencé à se développer ou rénover leurs installations pour faire face aux changements.

«Le renforcement de la concentration du secteur de terres rares sera bénéfique au côté chinois et lui donnera plus de poids sur les marchés mondiaux », a déclaré Yu Zongsen, l'ancien secrétaire général de la Société Chinoise des Terres Rares.

A cet effet, Baotou Steel Rare Earth, la compagnie basée en Mongolie Intérieure, qui contrôle la quasi-totalité des ressources des terres rares dans le nord de la Chine, travaille en collaboration avec Jiangxi Copper Corp pour élaborer un mécanisme de tarification unifié pour terres rares légères.

Jiangxi Copper prévoit également de consolider l'année prochaine les ressources avec deux autres partenaires dans la province du Sichuan, une autre région majeure pour l'extraction et le traitement des terres rares légères après la Mongolie Intérieure, a indiqué une source à condition d'anonymat.

L'alliance entre Baotou Steel Rare Earth et Jiangxi Copper signifie qu'ils contrôlent pratiquement la totalité du marché en terres rares légères, selon les analystes.

Presque toutes les réserves en terres rares légères sont situées dans la Région autonome de la Mongolie Intérieure et dans le Sichuan, alors que les terres rares lourdes proviennent du Jiangxi, du Guangdong, du Hunan et du Fujian, ainsi que de la Région autonome de Guangxi-Zhuang.

Les réserves chinoises des terres rares légères représentaient 50 à 60 millions de tonnes en 2008, indiquent les chiffres du Ministère des Terres et des Ressources.

La Commission Nationale du Développement et de la Réforme, ainsi que le Département de la terre et des ressources de la province du Sichuan ont choisi Jiangxi Copper, Sichuan Mianning Mining Co et Sichuan Hanxin Mining Industrial Co pour développer les projets miniers dans le Sichuan, indique la source.

Jiangxi Copper devrait se charger de 10 mines locales, tandis que Mianning et Hanxin prendront le reste.

Les sources porches du secteur industriel ont indiqué que le gouvernement central voudrait réduire le nombre de 123 mines de terres rares dans tout le pays à moins de 10, et faire passer le nombre d'entreprises de traitement de 73 à 20.

Mais la consolidation n'a pas marché comme prévu, et le secteur reste très dispersé. Par ailleurs, les gouvernements ont habituellement du mal à équilibrer la concurrence de sociétés puissantes, indiquent les sources.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wang Qishan s'engage à renforcer les relations avec les Etats-Unis
Un médicament traditionnel chinois réussit pour la première fois des tests cliniques stricts aux Etats-Unis
Le pays qui pense « promouvoir ses relations publiques » est obligé de s'infliger de durs exercices pour améliorer ses qualités naturelles
L'équilibre entre le travail et la vie constitue le moteur des forces productives
Les images d'une évacuation musclée de squatteurs suscitent une polémique qui montre l'échec de la nouvelle politique française d'immigration
Les ministres français partent en vacances avant de se lancer dans une nouvelle série de vifs débats
La forte croissance de la population de l'UE est-elle due à l'immigration ?