100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 23.08.2010 13h30
L'économie tibétaine prend son envol

La région autonome du Tibet a toujours été une région enclavée. Le transport aérien ne fait pas exception et le coût des vols à destination de cette région est beaucoup plus élevé que pour les autres liaisons. Les transports aériens ont toutefois beaucoup contribué au développement économique régional. Plus d'explications avec LI Lingling.

Depuis l'ouverture du marché du tourisme vers le Tibet, beaucoup de compagnies aériennes proposent plusieurs destinations tibétaines. Mais les coûts élevés impliqués par les spécificités géographiques de la région ont dissuadé les compagnies aériennes d'investir davantage sur ce marché.

Xu Bo

Directeur de l'Office pour le Tibet

Administration chinoise de l'Aviation Civile


"Les lignes survolent le Plateau tibétain et l'altitude minimale de vol des appareils est de 7 mille mètres. Cela implique des investissements importants au niveau des appareils et de leurs équipements. C'est très coûteux."

Le coût de fonctionnement d'une ligne reliant le Tibet est de 40% supérieur à celui des lignes intérieures qui relient les autres villes chinoises. Et les disparités saisonnières sont très importantes, les billets hors-saisons coûtant très peu cher. Le gouvernement local a donc décidé de mettre en place des politiques préférentielles en faveur de Tibet Airlines afin d'encourager ses investissements. Cet effort devrait aider à réduire les pressions financières auxquelles font face les entreprises et à leur offrir plus d'espace pour se développer.

Liu Yanping

Directeur général

Tibet Airlines


"Les lignes de notre compagnie couvriront bientôt toute la région autonome. Entre 2013 et 2014, nous nous efforcerons de couvrir l'Asie du Sud avec l'Inde et le Népal. Et nous espérons effectuer des vols directs vers l'Europe en 2015."

L'investissement dont fait l'objet Tibet Airlines va également stimuler l'économie locale. Selon les chiffres, pour chaque yuan investi dans l'industrie, les rendements s'élèveront à 8 yuans.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Hausse de 42,4% du chiffre d'affaires des entreprises centrales sur les premiers sept mois de l'année
Chine: 27, 66 millions d'hectares de champs ont été transformés en forêts ces dix dernières années
Instituts Confucius : pourquoi faire tant d'histoires ?
Les travailleurs chinois à l'étranger rencontrent trois difficultés dans la défense de leurs droits et intérêts légitimes
L'appartenance de la Chine au pays en voie de développement ne doit pas être ignorée ni démenti
Le pays qui pense « promouvoir ses relations publiques » est obligé de s'infliger de durs exercices pour améliorer ses qualités naturelles
L'équilibre entre le travail et la vie constitue le moteur des forces productives