100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 09.09.2010 08h43
La Chine rejette les critiques de firmes étrangères qui se plaignent de blocages

Le ministre chinois du Commerce, Chen Deming, a réfuté ce mardi les critiques de certains médias étrangers faisant état de difficultés d'entreprises étrangères qui investissent en Chine. « Depuis 18 ans, a-t-il déclaré, la Chine est le pays en voie de développement le plus attractif en matière de capitaux internationaux, et il occupe la deuxième place mondiale. » Selon une récente étude, les investissements étrangers en Chine devraient dépasser les 100 milliards de dollars en 2010.

Par ailleurs, a souligné le ministre, de plus en plus de multinationales investissent en Chine, preuve de l'amélioration des conditions d'investissement dans le pays.

« A l'heure actuelle, la reprise économique mondiale est confrontée à de nombreuses incertitudes. Bien que les investissements étrangers en Chine soient soumis, en partie, à cette tendance, les prochaines années resteront propices à l'afflux d'investissements étrangers en Chine », a estimé Chen Deming.

Le ministre a cependant souligné que la Chine devrait se concentrer davantage sur la structure et la qualité des investissements étrangers, plutôt que sur le montant de ceux-ci. Grâce aux mesures politiques, les investissements étrangers connaitront un développement rapide dans les secteurs des hautes technologies et des produits et services à haute valeur ajoutée, a-t-il estimé.

Source: CRI

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Xi Jinping : la Chine s'engage à créer un environnement d'investissement plus ouvert pour les entreprises étrangères
Chine-France : Rencontre entre Wu Bangguo et Alain Juppé
Un été, témoin d'incessantes expulsions de Roms, qui « fait rougir la France »
Les liens sino-européens nagent encore dans l'incompréhension mutuelle
Le rapatriement de Roms ternit l'image de France
Il faut arrêter les propos disant que l'environnement d'investissement en Chine empire
Instituts Confucius : pourquoi faire tant d'histoires ?