100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 01.10.2010 10h37
L'enquête anti-subvention américaine à l'encontre des marchandises chinoises viole les règlements de l'OMC

L'enquête anti-subvention, proposée par les Etats-Unis, à l'encontre des importations chinoises à cause du taux de change, viole les règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), a indiqué jeudi à l'Agence Xinhua le porte-parole du ministère chinois du Commerce, Yao Jian.

La Chambre des représentants des Etats-Unis a ratifié mercredi l'Acte de réforme monétaire pour la justice commerciale, permettant aux Etats-Unis de demander des sanctions commerciales à l'encontre de ses partenaires commerciaux pour avoir manipulé leur taux de change, ce qui est un nouveau geste de protectionnisme de la part des Etats-Unis.

Le vote 348-79 envoie la mesure au Sénat. L'Acte doit obtenir l'approbation du Sénat et être signé par le président Barack Obama.

Selon Yao Jian, les relations sino-américaines ont longtemps été mutuellement bénéfiques, car la Chine est une destination en plein essor pour les exportations américaines.

Il a mentionné des chiffres de la douane américaine indiquant que les exportations américaines vers la Chine avaient augmenté de 36,24 % ces sept premiers mois par rapport à l'année précédente, un chiffre de 14,4% supérieur par rapport aux exportations chinoises vers les Etats-Unis.

De plus, les exportations américaines vers la Chine sont de 13,6% supérieures à ses exportations globales.

La Chine veut travailler de concert avec les Etats-Unis afin de rendre plus équilibrées les relations commerciales bilatérales, a ajouté Yao Jian.

La Chine souhaite aussi que toutes les parties aux Etats-Unis puissent discuter des faits d'une façon objective et complète, et prennent la bonne décision pour conduire à des relations économiques et commerciales à long-terme entre les deux pays, ce qui seraient bénéfiques à leurs intérêts propres, a poursuivi Yao Jian.

A l'approche des élections de mi-mandat en novembre et avec la pression croissante des électeurs fatigués par la récession, les législateurs américains ont longuement discuté sur le fait qu'un yuan sous-évalué donnait aux importations chinoises un avantage commercial injuste.

Yao Jian a réfuté cette allégation, arguant que le résultat du commerce entre les deux pays était plutôt dépendant des structures du commerce et des investissements.

La Chine a un excédent commercial non seulement avec les Etats-Unis, mais aussi avec d'autres pays asiatiques, a-t-il indiqué.

Un excédent commercial ne doit pas être blâmé pour raison d'un yuan sous-évalué, ni être utilisé comme excuse à un protectionnisme commercial, a-t-il souligné.

Des restrictions unilatérales ne pourront pas équilibrer à nouveau le commerce bilatéral. Les Etats-Unis doivent abandonner les restrictions imposées sur les exportations de haute technologie vers la Chine tout en élargissant les catégories de leurs exportations, a ajouté le porte-parole.

Bien que l'acte ait été adopté par la Chambre des représentants, certains analystes ont indiqué qu'il ne pourrait pas se transformer en loi, car il est confronté à un avenir incertain au Sénat.

Des membres du Congrès américain le considèrent aussi comme une politique imprudente. Le représentant Jeb Hensarling a averti que l'adoption de cet acte, au lieu de créer davantage d'emplois aux Etats-Unis, entraînerait une guerre commerciale.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des dirigeants chinois assistent à une réception à l'occasion la Fête nationale
Le soutien mutuel des intérêts essentiels est une part importante des liens Chine-Russie (déclaration conjointe)
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?