Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 02.11.2010 09h03
Le train à grande vitesse est en train de changer la Chine

416,6 km/h ! Un nouveau record mondial de vitesse du TGV a été battu par les Chinois. À 11 h 37 le 28 septembre, CRH380A, la nouvelle génération du TGV « Harmonie » fabriqué en Chine a atteint une vitesse maximale de 416,6 km lors d'un voyage d'essai de Hangzhou à Shanghai. Cela prouve que le TGV chinois est en avance sur les autres pays du monde.

Le 1er août 2008, la Chine a mis en service sa première ligne à grande vitesse de Beijing à Tianjin. Plus tard, des lignes reliant Wuhan et Guangzhou, Shanghai et Ningbo, ont été construites. Grâce à ces lignes, les villes et les habitants du delta du Yangtsé, du delta de la rivière des Perles, du bassin de la mer Bohai et de la plaine centrale sont mieux connectés.

Le « mode de vie du TGV » a émergé durant le XIe plan quinquennal. Des wagons agréables et des trains réguliers ont facilité le trajet des voyageurs interurbains. Le TGV est en train de changer les idées et les habitudes des Chinois :

- Arriver à l'heure chez soi pour célébrer les fêtes traditionnelles. À la veille de la fête du Printemps 2010, la plupart des voyageurs ont pu partir peu de temps avant les festivités. Il ne faut que 29 minutes de Beijing à Tianjin, 3 heures à Jinan ; 2 heures du Guangdong à Changsha et 3 heures à Wuhan.

- Mieux planifier ses vacances. Durant les congés de la fête du Travail, de la fête Qingming, voire durant les week-ends, les Chinois prévoient leurs activités en fonction de la vitesse du TGV. Pour leurs visites ou voyages, ils peuvent acheter des billets et partir à n'importe quelle heure. Les vacances sont devenues plus faciles et intéressantes.

Grâce à la technologie de pointe, le TGV a apporté d'énormes changements espace-temps en réduisant la distance temporelle entre les villes.

D'après certains experts, le développement du TGV pourrait changer le territoire économique chinois. Selon la Planification du réseau ferroviaire à long et moyen terme et le processus de sa construction, en 2012, le réseau ferroviaire en service en Chine atteindra plus de 110 000 km, dont 13 000 km de lignes de TGV nouvellement construites. Les villes proches de la capitale d'une province ont été mises dans une ceinture de transport de 1 à 2 heures, et les capitales provinciales et leurs banlieues, dans une ceinture de transport d'une demi-heure à 1 heure ; Beijing et la plupart des capitales provinciales seront joignables en moins de 8 heures.

Le réseau ferroviaire à grande vitesse composé de quatre lignes du Nord au Sud et quatre lignes d'Ouest en Est réduira les distances dans trois régions économiques, dont le delta de la rivière des Perles, le delta du Yangtsé et le bassin de la mer Bohai. En même temps, il regroupera les anciens centres industriels du Nord-Est, les villes du nœud Changsha-Zhuzhou-Xiangtan, les villes de la plaine centrale, la périphérie de Wuhan, ainsi que les villes et bourgs de la plaine Guanzhong, en reliant les groupes dans une urbanisation accélérée. L'impact des zones économiques urbaines sera renforcé.

Le développement du TGV en Chine a surpris le monde entier. Le pays a complété en cinq ans un processus qui a demandé quatre décennies aux pays développés. La vitesse à 394,3 km/h est de 100 km plus grande que la vitesse de décollage d'un Boeing.

[1] [2] [3] [4] [5] [6] [7] [8] [9] [10]
[11] [12]

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine va améliorer le système de financement des hôpitaux en zone rurale
Trois satellites Glonass russes s'écrasent dans l'océan Pacifique
Qu'est-ce qui se cache derrière le "sacre" de Liu Xiaobo ? (COMMENTAIRE)
La façon bien peu élégante de la Norvège de traiter la Chine
Péninsule coréenne : la Chine reste neutre
L'UE doit davantage tenir compte des plaintes et des demandes de l'Afrique
Les enseignants doivent-ils vraiment se mettre à genoux devant leurs étudiants ?