100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 04.11.2010 15h55
La Chine va faire passer le nombre de ses entreprises publiques centrales à 30-50 d'ici cinq ans

La Chine va réduire le nombre de ses entreprises publiques administrées au niveau central de 123 à la fin du mois de septembre à 80-100 d'ici la fin de l'année et à 30-50 durant la période du 12e Plan quinquennal (2011-2015), a rapporté ce.cn lundi 1er novembre.

Les entreprises publiques qui demeureront devront disposer de leur propre propriété intellectuelle, avoir l'image de marques de renommée mondiale et être compétitives sur le plan international, a dit l'article, citant les paroles de Li Baomin, directeur du Centre de Recherches de la Commission d'Administration et de Supervision des Biens de l'Etat, du Conseil des Affaires d'Etat.

Une entreprise publique centrale encore existante devra aussi avoir une structure d'entreprise bien dirigée et un système de propriété diversifié, avait déjà dit M. Li le 30 octobre dernier lors d'un forum sur les perpectives économiques du 12e Plan quinquennal.

M. Li a également précisé que la réforme du système de distribution des revenus dans les secteurs de monopole faisait partie du prochain plan quinquennal. Ces réformes seront planifiées en fonction des catégories, segments et niveaux de monopole, a-t-il dit.

M. Li a par ailleurs réfuté les accusations des citoyens reprochant aux deux entreprises publiques exerçant le monopole sur les carburants d'être à l'origine de la récente hausse des prix de l'essence, mais, disant qu'elles étaient fausses.


Page spéciale : 12e Plan quinquennal

A quoi ressemblera la Chine dans cinq ans ?

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Guangzhou envisage d'annuler son service de transport gratuit face à l'affluence de nombreux voyageurs pour les Jeux asiatiques
Entretien entre les présidents chinois et portugais
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
Le partenariat stratégique global sino-français entre dans une nouvelle phase (PAPIER GENERAL)
Les liens sino-européens ont besoin d'esprits ouverts
L'exploitation des terres rares coûte cher à la Chine