100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 19.11.2010 14h52
L'augmentation des taux d'intérêt n'est pas la panacée contre l'inflation

D'après les remarques publiées hier jeudi par un conseiller universitaire de la Banque Populaire de Chine, la Chine ne devrait pas compter sur la seule hausse des taux d'intérêt pour juguler l'inflation.

Zhou Qiren, qui est aussi professeur à l'Université de Beijing, a dit que le gouvernement doit prendre les mesures nécessaires pour s'opposer aux contraintes pesant sur le secteur de l'offre, qui ont été un facteur-clé dans l'augmentation des prix à la consommation.

La politique monétaire souple en vigueur en 2009 a créé un excès de liquidités et contribué à alimenter le prix de divers produits, a-t-il ajouté.

« Beaucoup de liquidités et moins de produits sont la raison qui explique l'inflation. Et ce n'est pas l'augmentation des taux d'intérêt qui va changer la situation », a dit le professeur Zhou, dont les propos ont été rapportés par le China Securities Journal.

Le professeur Zhou a également signalé que les liquidités avaient été drainées du secteur de l'immobilier vers d'autres secteurs de l'économie, après que Beijing ait pris des mesures destinées à empêcher la formation d'une bulle immobilière.

L'inflation annuelle en Chine a atteint son plus haut niveau depuis 25 mois en octobre à 4,4%, alimentant les craintes de nouvelles mesures de restriction.

La Banque Populaire de Chine a d'ailleurs déjà accentué ses efforts pour renforcer les conditions monétaires le mois dernier, augmentant les exigences en matière de réserves bancaires et en causant la surprise sur les marchés le 19 octobre dernier en annonçant la première hausse de taux depuis près de trois ans.

De son propre côté, le conseiller de la Banque Populaire de Chine a vu ses propos rapportés par les médias d'Etat, selon lesquels un Yuan plus fort encouragerait les citoyens chinois à dépenser davantage à l'étranger.

« Le régime du taux de change du Yuan face au Dollar US n'est pas assez flexible, et nous devons réévaluer le Yuan de façon convenable afin de réduire le coût d'achat des devises étrangères », a-t-il dit.

Mais le professeur Zhou a aussi averti qu'une forte réévaluation du Yuan pourrait mettre la pression sur les exportateurs chinois.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine salue la démarche positive du Soudan en faveur d'un référendum dans le sud
Des pratiques illégales de travail à l'origine de l'incendie de Shanghai
Deux Europes dans la crise de la protection sociale
Sarkozy forme un nouveau gouvernement en préparation de la présidentielle (ANLAYSE)
Ce que cherche à obtenir Nicolas Sarkozy en France et dans le monde
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI