100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 22.11.2010 11h07
Augmentation rapide des investissements des entreprises chinoises en France

Selon les informations fournies par la banque de France, jusqu'à présent, plus de 100 entreprises chinoises ont investi en France pour un montant total de 18 milliards d'euros.

David Appia, président de l'Agence française des investissements internationaux (AFII), a fait ces remarques au cours d'un récent Forum de haut niveau tenu à Shanghai. Ce forum a été intitulé « Exploration en Europe et investissement en France ».

En 2009, les investissements directs chinois en Europe ont été multipliés par 2,8, par rapport à l'année précédente et 22 entreprises chinoises ont investi en France ou ont considérablement augmenté leurs investissements dans les projets existants. La France compte à présent 24 000 entreprises à capitaux étrangers, soit une augmentation de plus de 600 entreprises de ce genre par an. Depuis des années consécutives, la France est dans le peloton de tête des pays du monde, pour l'introduction des investissements directs étrangers et en 2009, elle a été classée au troisième rang mondial et au premier rang en Europe.

Selon M. Appia, le nombre des projets financés par des entreprises chinoises en France a augmenté d'année en année et ces projets concernent les domaines très variés, par exemple COSCO (China Ocean Shipping Group Company) et CSCL (CHINA SHIPPING CONTAINER LINES CO., LTD), Weichai power, (entreprise des pièces détachées automobiles), Lenovo Group (en informatique), et Dalian Huarui Heavy Industry Steel Casting Co., LTD. La Banque de Chine a aussi ouvert une agence à Paris. M. Appia s'est dit convaincu que le nombre des entreprises chinoises d'investissement ira en augmentant d'ici quelques années.

M. Appia a dit encore que Huawei Technologies Co. Ltd. et ZTE (Zhongxing Telecommunication Equipment) ont déjà investi en France et l'envergure de leurs investissements s'élargit. Jusqu'à présent, les entreprises chinoises sont entrées sur le marché français sous forme de fusion-acquisition, comme Sinopec (China Petroleum and Chemical Corporation) et Bluestar (nouveaux matériaux pour l'industrie chimique). « Cela est très utile pour l'exploration du marché de l'Union européenne et aide à étendre les activités de ces entreprises chinoises jusqu'au marché du Moyen-Orient, voire en Afrique », a dit M. Appia.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine salue la démarche positive du Soudan en faveur d'un référendum dans le sud
Des pratiques illégales de travail à l'origine de l'incendie de Shanghai
Deux Europes dans la crise de la protection sociale
Sarkozy forme un nouveau gouvernement en préparation de la présidentielle (ANLAYSE)
Ce que cherche à obtenir Nicolas Sarkozy en France et dans le monde
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI