100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 23.11.2010 08h13
Goldman Sachs : la forte inflation est un phénomène passager en Chine

« Au cours des deux dernières années, le gouvernement chinois a bien élevé son niveau de réaction aux fluctuations de l'économie nationale. Il a établi une série de politiques fortes pour ajuster le développement économique. Par conséquent, la crise de l'inflation de long terme est très faible et la forte inflation est un phénomène passager », a déclaré la banque d'investissement Goldman Sachs dans un rapport.

Selon ce document, la régulation microéconomique du prix pourrait changer l'anticipation de l'inflation dans une certaine mesure, mais le contrôle direct des prix, par exemple l'établissement d'un prix limite, ou la demande auprès des entreprises de déclarer l'augmentation des prix, ne donnera probablement pas de bons résultats. Goldman Sachs estime « le gouvernement chinois n'a aucun problème à lutter contre l'inflation dans toutes les situations. À présent, il manque de volonté pour prendre des mesures suffisantes contre le resserrement macroéconomique ».

Selon un communiqué publié par le Conseil des Affaires d'État de Chine le 17 novembre, le gouvernement n'a pas modifié le ton de ses politiques macroéconomiques. Mais la situation exécutive diffère souvent énormément avec le ton des politiques. D'après ce rapport, le gouvernement chinois peut prendre davantage de mesures macroéconomiques pour réagir à l'inflation sans modifier évidemment le ton des politiques macroéconomiques, à savoir une nouvelle augmentation du taux des réserves obligatoires, et l'accélération de l'ouverture du marché.

La crise d'inflation de courte durée provient d'un manque d'usage des mesures précédentes par le gouvernement. Tandis que le changement du taux d'inflation est à présent au moins de 5 %, une augmentation de 25 points du taux de réserves obligatoires est loin d'être suffisante.

Un autre problème concerne la distribution du crédit en 2010. Le rapport de Goldman Sachs indique que « le gouvernement chinois va accorder son attention à ce problème et prendre des mesures pour éviter une trop grande émission au début de l'année 2011 ». Sinon, les prêts se concentreront sur le premier trimestre, l'indice des prix à la consommation (ICP) et le taux d'inflation augmenteront évidemment.

La semaine dernière, le gouvernement central, dans une circulaire de sept pages, a appelé les autorités locales à relancer la production agricole, à stabiliser l'approvisionnement des récoltes et des engrais, tout en réduisant le coût de ces produits et en assurant l'approvisionnement en objets de première nécessité.

Selon le Bureau national des Statistiques, l'ICP en Chine a augmenté de 4,4 % au mois d'octobre 2010. Le pays fait actuellement face à des tensions inflationnistes importantes.

Le gouvernement chinois prend des mesures pour combattre l'inflation

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Shanghai pleure les victimes de l'incendie meurtrier d'une tour résidentielle
La Chine salue la démarche positive du Soudan en faveur d'un référendum dans le sud
Quelle contribution les Chinois devront apporter au monde au 21ème siècle ?
Deux Europes dans la crise de la protection sociale
Sarkozy forme un nouveau gouvernement en préparation de la présidentielle (ANLAYSE)
Ce que cherche à obtenir Nicolas Sarkozy en France et dans le monde
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?