100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 23.11.2010 17h32
La Chine devrait vendre un million de véhicules à énergies nouvelles par an d'ici 2015

La Chine est prête à relever le défi du « rouler vert ». Elle vise des ventes annuelles d'un million d'unités de véhicules à énergies nouvelles d'ici 2015. Selon les termes du dernier plan en date du pays pour l'industrie automobile, qui devrait être prêt d'ici la fin de cette année, les véhicules à énergies nouvelles seront la priorité principale.

Le secteur chinois des véhicules à énergies nouvelles va ainsi se retrouver sous les feux de la rampe.

Le plus grand marché automobile du monde se prépare à favoriser l'utilisation de 20 000 véhicules à énergies nouvelles pour les transports en commun d'ici la fin de l'année. Et d'ici 2015, la Chine s'est fixée comme objectif de vendre plus d'un million de véhicules à énergies nouvelles par an. Le chiffre de 100 millions d'exemplaires à l'horizon 2020 a également été fixé.

A la date d'octobre de cette année, la Chine avait déjà prévu 970 millions de Yuans pour subventionner les véhicules à énergies nouvelles.

Xavier Peugeot, directeur Monde Marketing et Communication de Peugeot, a dit : « Nous aussi nous voulons faire la preuve que les voitures électriques peuvent être regardées d'une manière différente, sous l'angle des performances... et je dirais même de hautes performances ».

Dai Bingcheng, PDG de Zhongwen Yixing Electric Auto Co, a de son côté dit que « Le secteur des bus électriques est devenu plus commercial, et il s'est étendu plus vite que celui des voitures électriques. Et comme le développement des bus électriques a attiré davanatge l'attention du gouvernement, nous pensons que c'est une industrie mature ».

Pour autant, les consommateurs ne sont pas tous convaincus. Certains disent encore préférer les véhicules à énergie traditionnelle.

D'ici 2020, la Chine envisage pourtant de réduire sa consommation d'énergie de 50%, et de réduire la consommation de carburant à 5 litres aux 10 km.

D'après un utilisateur d'automobile, « Le marché actuel des voitures électriques n'est pas assez mature. Je suis toujours inquiet quant aux coûts d'utilisation et aux problèmes liés à l'entretien de la voiture. Ce qui fait que pour le moment, je n'envisage pas d'en acheter une ».

Et aux dires d'un autre utilisateur, « Je n'achèterai pas une voiture électrique, parce que je crains que la batterie n'ait pas une autonomie suffisante ».

Face à ces interrogations, le Gouvernement chinois semble pourtant avoir réponse à tout.

Ainsi, Wang Gang, ministre des Sciences et des Technologies, a-t-il dit que « Afin d'améliorer l'actuel système de standard pour les véhicules électriques, le Ministère des Sciences et des Technologies travaillera avec les autres ministères pour établir un système propre à alimenter les véhicules électriques ».

D'ici 2020, la Chine compte réduire sa consommation d'énergie de 50% et celle des carburants à 5 litres aux 100 km. A cette date, on espère aussi que les véhicules à énergies nouvelles auront remplacé 20% des véhicules traditionnels en Chine, et que l'électricité sera devenue le principal substitut à l'essence.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Premier ministre chinois en visite officielle en Russie
Shanghai pleure les victimes de l'incendie meurtrier d'une tour résidentielle
Quelle contribution les Chinois devront apporter au monde au 21ème siècle ?
Deux Europes dans la crise de la protection sociale
Sarkozy forme un nouveau gouvernement en préparation de la présidentielle (ANLAYSE)
Ce que cherche à obtenir Nicolas Sarkozy en France et dans le monde
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?