100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 24.11.2010 16h57
L'augmentation du prix de la nourriture entraîne les citadins à cultiver leurs propres légumes

Le prix des légumes a tellement et si rapidement augmenté que certains Chinois se mettent à en cultiver.

Les habitants de Haikou, la capitale de la province de Hainan, cultivent entre autres des aubergines, des oignons, des radis et du chou chinois.

« Nous avons déjà eu deux récoltes d'aubergines. Nous n'avons dorénavant presque plus besoin d'acheter des légumes » a indiqué Lin Xiaofeng. Sa famille vit avec à peine plus de 1.000 yuan par mois. Lorsque les prix des radis, des concombres et du chou chinois ont augmenté de 30 pour cent en l'espace d'un mois, cette famille l'a considérablement ressenti.

Toutefois, les autorités du jardinage de Hainan ont répété que la population ne pouvait pas cultiver des légumes dans les ceintures vertes, ce qui entraînerait une modification de l'usage du terrain public. Les autorités ont indiqué qu'il était « illégal et que les contrevenants pouvait se voir infliger une amende de 10 yuan par jour et par mètre carré » de culture. Les habitants de Hainan ont contré en indiquant que planter des légumes était la clé de la restauration des ceintures vertes.

Dans certaines provinces comme le Fujian, le Henan et le Shaanxi, les habitants cultivent des légumes dans les rues, les cours ou sur les balcons. Certains utilisent de vieilles baignoires pour en faire un véritable jardinet.

L'indice des prix à la consommation, qui mesure l'inflation, a atteint un record de 4,4 pour cent en octobre, un record depuis les 25 derniers mois. Le prix de la nourriture, qui compte pour 74 pour cent de l'index, a augmenté de 10,1 pour cent au cours du mois. Le prix des légumes a quant à lui augmenté de 31 pour cent et celui des fruits de 17,7 pour cent au cours de la même période.

D'après Yuan Gangming, un chercheur en économie de l'université de Tsinghua, la Chine a connu cinq épisodes d'augmentation des prix dans le passé, dont le plus important a eu lieu en 1988. Cette année là, dans certaines zones, les prix étaient hors de contrôle. Les habitants se précipitaient sur les marchés, achetant en panique des produits de première nécessité comme de l'huile et du sel. Certains ont même acheté des réserves pour tenir une année.

Dans les années 80, lorsque les légumes manquaient, de nombreux habitant de Beijing se sont mis à cultiver des choux chinois. Les prix élevés de la nourriture ont forcé certains à reprendre cette habitude deux décennies plus tard.

L'augmentation du prix de la nourriture n'aide pas vraiment les agriculteurs qui indiquent que leurs coûts ont aussi augmenté. « Nous pouvons gagner 50 à 60 yuan par jour » a indiqué Li Guiying du village de Xilang de la ville de Jiyuan dans la province du Henan. « Mais nos dépenses ont aussi augmenté » précise-t-elle.

« Les prix des pesticides et des fertilisants ont aussi augmenté » a indiqué Liu Xueyou du village de Zhanghuang dans le Henan. « Malgré l'augmentation des prix des céréales, 70 pour cent d'entre nous perdent de l'argent » a-t-il ajouté.

Le gouvernement chinois prend des mesures pour combattre l'inflation

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine souhaite voir des relations saines avec le Japon (MAE)
Le Premier ministre chinois en visite officielle en Russie
Le sentiment de bonheur personnel est aussi de la responsabilité du gouvernement
La tension monte après les échanges d'artillerie entre les deux Corées
Quelle contribution les Chinois devront apporter au monde au 21ème siècle ?
Deux Europes dans la crise de la protection sociale
Sarkozy forme un nouveau gouvernement en préparation de la présidentielle (ANLAYSE)