100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 24.11.2010 17h35
Les entreprises étrangères convoitent le marché chinois de l'énergie éolienne

Gouvernements et entreprises du monde entier ont tous envie de prendre une part du gâteau chinois du marché de l'énergie éolienne, en pleine croissance et sur le point de dépasser les Etats-Unis d'ici la fin de l'année pour devenir le plus grand du monde.

La production chinoise d'énergie éolienne a en effet représenté un tiers de la production totale mondiale en 2009, avec une capacité nouvellement installée de 13,8 gigawatts, en augmentation de 100% d'une année sur l'autre, d'après les Perspectives Chinoises de l'Energie Eolienne 2010.

Attirés par l'engagement chinois dans ce secteur, gouvernements et entreprises étrangers cherchent des opportunités de coopération avec les fabricants et opérateurs chinois d'équipements d'énergie éolienne dans l'espoir de pénétrer davantage encore un marché en rapide croissance.

Ainsi de la société espagnole Gamesa, un des plus grands fabricants de turbines éoliennes du monde, qui a établi des coentreprises avec des producteurs d'électricité d'Etat, comme la China Guangdong Nuclear Power Co et la China Longyuan Power Group, afin d'entrer sur le secteur chinois des éoliennes et augmenter ses ventes dans le pays.

Et de leur côté, les Américains de General Electric (GE) avaient déja établi un peu plus tôt cette année une coentreprise avec la société chinoise Harbin Power Equipment, lui donnant accès au plus grand marché potentiel d'énergie éolienne du monde.

« Si vous regardez le développement du marché chinois, il faut à l'évidence être sur place, donc établir un partenariat avec Harbin nous met dans une excellente position », a dit Vic Abate, Vice-président du secteur des énergies renouvelables pour GE Power & Water.

Le gouvernement chinois encouragera les investissements étrangers en Chine et les investissements chinois à l'étranger dans les industries économes en énergie et respectueuses de l'environnement, a dit Jiang Yaoping, Vice-ministre du Commerce.

Pour la société finlandaise Switch, important fournisseur de composants d'énergie éolienne, la Chine représente plus de 50% de son marché mondial.

Elle coopère avec la société chinoise Dongfang Electric pour fabriquer conjointement des convertisseurs et des générateurs qui sont utilisés dans les équipements d'énergie éolienne, et elle envisage d'étendre sa capacité de production dans le pays.

« Nous voulons être impliqués dans le marché chinois de l'énergie éolienne et nos compétences sont complémentaires, par exemple dans les projets d'énergie éolienne offshore en eaux profondes », a dit également Tormod C. Endersen, Consul Général de Norvège à Guangzhou.

Le Consul a dit que son pays voulait coopérer avec des fabricants chinois dans le développement de projets d'énergie éolienne offshore.

Avec le développement de projets d'énergie éolienne offshore, davantage d'unités plus puissantes et plus efficaces capables de produire 5 mégawatts, voire davantage, deviendront la principale caractéristique de la prochaine génération, ont dit les experts de l'industrie.

Les fabricants chinois de grandes turbines éoliennes, comme Sinovel, Goldwind, XEMG, Shanghai Electric et Mingyang, s'aventurent à présent sur le secteur des équipements d'énergie éolienne sur une grande échelle.

La Chine est d'ores et déjà capable de produire des générateurs de 5 mégawatts, et une unité de 6 mégawatts, actuellement en développement, devrait arriver sur le marché en 2011, d'après Sinovel.

« Ce qui, à la base, a favorisé le développement de l'industrie chinoise de l'énergie éolienne, c'est l'engagement du gouvernement et le mécanisme d'encouragement », a dit Steve Sawyer, Secrétaire général du Global Wind Energy Council. « C'est une expérience de laquelle les autres pays pourraient apprendre de la Chine ».

La Chine devrait dépenser environ 5 000 milliards de Yuans (738 milliards de Dollars US) lors des dix prochaines années pour développer des sources d'énergie plus propres, afin de réduire les émissions polluantes provenant de la combustion du pétrole et du charbon, d'après l'Administration Nationale de l'Energie.

Et dans le même temps, les acteurs internationaux ont un rôle à jouer en Chine dans le contrôle de qualité du marché de l'énergie éolienne, a ajouté M. Sawyer.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Premier ministre chinois en visite officielle en Russie
Shanghai pleure les victimes de l'incendie meurtrier d'une tour résidentielle
Quelle contribution les Chinois devront apporter au monde au 21ème siècle ?
Deux Europes dans la crise de la protection sociale
Sarkozy forme un nouveau gouvernement en préparation de la présidentielle (ANLAYSE)
Ce que cherche à obtenir Nicolas Sarkozy en France et dans le monde
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?