Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 01.12.2010 17h32
Des produits laitiers importés contaminés déclenchent l'inquiétude

Des experts chinois viennent de rappeler aux consommateurs, dont beaucoup se sont tournés vers les produits laitiers de fabrication étrangère après le scandale des formules infantiles de production chinoise, de ne pas avoir non plus une confiance aveugle dans les produits laitiers étrangers, après que 670 tonnes de produits laitiers importés se soient révélés défectueux entre mars et août de cette année.

L'Administration Générale du Contrôle de la Qualité, de l'Inspection et de la Quarantaine a publié un rapport lors du week-end dernier et a ainsi révélé que les produits laitiers importés défectueux ont été découverts à la suite de contrôles de qualité à la frontière. Cette quantité représente 93,8% du total des produits alimentaires importé malsains découverts lors de cette période.

Parmi les produits laitiers défectueux saisis à la frontière, près de 70% étaient des formules infantiles, et la plupart d'entre elles venaient d'Océanie.

Les principaux problèmes constatés ont été une présence excessive de moisissures et de métaux lourds, d'après le rapport.

L'Administration a précisé que tous les produits défectueux ont été soit rendus, soit détruits. Aucun d'entre eux n'a reçu l'autorisation d'entrer sur le marché chinois.

Sang Liwei, avocat spécialisé dans la sécurité alimentaire à Beijing et représentant une association à but non lucratif, le Global Food Safety Forum, dit que les consommateurs chinois, et en particulier les acheteurs de produits laitiers, devraient adopter une attitude précautionneuse envers les produits étrangers, au lieu d'avoir une foi aveugle en eux.

« Ils devraient être conscients que les produits alimentaires fabriqués dans les pays étrangers ou ceux qui portent des noms de ‘grandes marques' ne sont pas toujours de meilleure qualité que ceux fabriqués en Chine », a dit M. Sang.

Les scandales de ces dernières années touchant des produits laitiers chinois contaminés ont en effet déclenché une vague de ferveur pour les produits laitiers étrangers.

On se souvient qu'en 2008, une formule infantile contaminée à la mélamine, un produit chimique industriel, avait causé la mort d'au moins six nourrissons et causé des problèmes rénaux à plus de 300 000 autres enfants dans tout le pays.

L'année suivante, de la poudre de lait pareillement contaminée avait été découverte dans de la poudre de lait de marque Dongyuan, produite dans la Province du Qinghai, dans le Nord-Ouest de la Chine.

Et en novembre 2010 enfin, des inspecteurs de la qualité de la province du Hunan, dans le Centre du pays, ont rappelé 861 packs de boissons laitières contaminées, chaque pack contenant quinze bouteilles. L'enquête menée ultérieurement a permis de relier cette contamination à l'affaire Dongyuan.

Zhou Siran, analyste industriel chez China Investment Consulting, a dit que l'augmentation de la quantité de produits laitiers importés défectueux a été causée par une augmentation des importations de produits laitiers.

L'entreprise de M. Zhou a publié en août dernier un rapport montrant que les poudres de lait importées représentaient plus de 70% du marché chinois à la fin du mois de juillet.

Sur son site internet, l'Administration Générale des Douanes a dit que les importations de poudre de lait avaient dépassé 260 000 tonnes durant les sept premiers mois de cette année, en hausse de 75% par rapport à la même période de l'année dernière.

Cependant, pour Song Kungang, président de l'Association de l'Industrie des Produits Laitiers de Chine, il n'y a pas de raisons que les consommateurs paniquent, les produits laitiers défectueux rejetés entre les mois de mars et d'août ne représentant que 0,2% du total des produits laitiers importés.

Dans le même temps, la Chine a également renforcé la gestion de la production de ses propres produits laitiers, et en particulier les formules infantiles.

Début novembre, l'Administration Générale du Contrôle de la Qualité, de l'Inspection et de la Quarantaine a publié une nouvelle réglementation exigeant des fabricants de produits laitiers qu'ils redemandent une autorisation de production d'ici la fin de cette année, disant aussi que toute entreprise qui n'aura cette autorisation sera suspendue à compter du mois de mars 2011.

De son côté, Wu Qinghai, directeur du Département de la production et du contrôle des produits alimentaires de l'Administration, a déclaré en novembre qu'un panel d'experts commencerait à procéder à l'inspection des 1 600 producteurs actuels de produits laitiers, un par un, dans les quatre mois qui viennent.

Il a déclaré penser qu'un certain nombre de producteurs n'ayant pas les qualités requises seront exclus du secteur.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine appelle à la reprise du dialogue et des négociations sur la situation dans la péninsule coréenne
L'Iran met en garde contre l'assassinat de ses physiciens
"Sommet de Hambourg" : l'Europe doit-elle embrasser le dragon chinois ?
La mort de Wang Bei reflète la situation réelle de la société chinoise
« Atterrissage en douceur » pour l'économie chinoise ?
Le changement climatique est plus qu'un problème de négociations
Pour quelle raison le repas à la française a été inscrit sur la liste du patrimoine intangible ?