Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 14.12.2010 11h16
Carrefour empêtré dans une histoire de nouilles instantanées

Le fabricant de boissons et produits alimentaires Tingyi Holdings a cessé hier lundi ses livraisons des très populaires nouilles Master Kong aux magasins du détaillant français Carrefour situés sur le Continent chinois, du fait d'un conflit en cours sur le renouvellement de l'accord de prix annuel.

L'entreprise qui possède Master Kong, Tingyi Holdings Corp, de Taiwan, avait annoncé en octobre à la Bourse de Hong Kong qu'elle relevait le prix au détail de chaque paquet de nouilles instantanées de 2 Yuans (0,30 Dollar US) à 2,20 Yuans (0,33 Dollar US), du fait d'une hausse des matières premières.

Mais Carrefour se serait montré mécontent de cette hausse de prix de 10% et l'aurait rejetée le mois dernier, ont rapporté des médias locaux.

Avec pour résultat que Master Kong a cessé de livrer ses nouilles à certains magasins Carrefour de la province du Hebei et le la Municipalité de Chongqing, d'après le Chongqing Evening News.

« Nous avons passé nos commandes (au prix d'origine) comme d'habitude, mais nous n'avons reçu aucune livraison de produits », a dit un membre du personnel du département épicerie, du nom de Feng, qui travaille au magasin Carrefour de Ciyunsi à Beijing. Le magasin est désormais à court de cette populaire marque de nouilles instantanées, et M. Feng a ajouté que la dernière fois que le magasin a reçu une livraison remonte au 20 novembre dernier.

D'autres détaillants de Beijing comme Wal-Mart ou les supermarchés locaux Jinkelong, joints par téléphone, ont précisé que tout le monde n'était pas à court de fournitures.

Chen Bo, directeur des relations publiques pour Carrefour Chine, a déclaré par e-mail au Global Times que « Compte tenu de l'inflation actuelle, et sans parler de ses efforts en vue de stabiliser les prix de détail, Carrefour est temporairement en désaccord avec le réajustement de prix de Master Kong, et par conséquent le produit est en rupture de stock » dans ces magasins.

Mais il a ajouté que les deux parties discutaient du problème, essayant d'arriver à un accord susceptible de ramener les nouilles Master Kong sur les rayonnages.

Cependant, Chen Kungju, porte-parole de la maison-mère Ting Hsin International, a dit que le désaccord n'avait rien à voir avec la fixation des prix mais bien plutôt avec l'échec du renouvellement de l'accord annuel avec Carrefour.

« Master Kong n'est pas la seule marque qui a relevé ses prix. Carrefour n'a rien dit aux autres, alors pourquoi a-t-il opposé un refus à Master Kong ? », a-t-il dit.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Editorial du «Quotidien du peuple»: inauguration du 12e plan quinquennal
La Chine disposée à coopérer avec l'UE sur le contrôle du commerce mondial des armes
Pourquoi y a-t-il moins d'embouteillages à Paris qu'à Beijing ?
La plupart des membres de la communauté internationale ne soutiennent pas la décision erronée du jury du prix Nobel de paix
« La plupart des Nations » s'opposent à la remise du Prix de la Paix à Liu Xiaobo
La France mène une diplomatie des « commandes » et les nouveaux pays émergents en sont la cible
Qu'est-ce qui se cache derrière le "sacre" de Liu Xiaobo ? (COMMENTAIRE)