Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 10.01.2011 09h41
La Chine sera confrontée à une grande pression inflationniste en 2011(économiste)

La partie continentale de la Chine va faire face à une grande pression inflationniste en 2011, et connaître probablement sa plus forte inflation depuis 11 ans, a déclaré vendredi un économiste basé à Hong Kong.

Ma Ju, économiste en chef de la Banque allemande, a prévu dans un séminaire que l'indice des prix à la consommation (IPC), l'indicateur majeur de l'inflation dans la partie continentale va augmenter de 4,4% en 2011, contre 3,3% en 2010.

Le taux d'inflation pourrait atteindre son apogée à 5,5% en glissement annuel lors du deuxième trimestre 2011, avant de décliner vers une désinflation fin 2011.

Il a attribué l'augmentation du taux d'inflation principalement à la hausse des prix des locations immobilières, du coût du travail, des matières premières, et des produits agricoles.

Selon M.Ma, les facteurs de risque susceptibles d'attiser l'inflation dans la partie continentale en 2011 comprennent les mauvaises conditions météorologiques, l'augmentation de la vitesse de circulation de la monnaie à cause des attentes inflationnistes, l'augmentation des prix des biens et l'échec des politiques gouvernementales.

"Si l'inflation de l'IPC atteint 6% ou 7%, des mesures sévères doivent être prises pour renforcer l'économie et un contrôle sur les prix plus large sera appliqué", a-t-il ajouté.

Il a également prévu que le produit intérieur brut (PIB) va se tasser à 8,7% en 2011, par rapport aux prévisions de 10% pour l'année 2010, en raison de la baisse du volume des exportations.


Le taux de croissance des exportations de la Chine devrait être de 15% en 2011, contre 31% pour 2010.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Arrivée à Beijing de la première délégation de la CCPPC
La Chine envoie des transporteurs militaires pour rapatrier ses ressortissants en Libye
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence