Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 12.01.2011 09h05
Les revenus fiscaux sont « déraisonnables »

Les économistes renforcent leur appel pour de plus fortes réductions d'impôts alors que les contribuables se plaignent de plus en plus que la sécurité sociale ne s'étend pas ou ne s'améliore pas assez vite pour suivre le rythme de la croissance économique nationale.

Ces appels sont venus alors que l'Administration d'Etat de la Taxation a annoncé dimanche que les revenus fiscaux de la Chine, qui comptent pour 89% des revenus budgétaires du gouvernement, se sont montés à 7 740 milliards de Yuans (1 170 milliards de Dollars US) en 2010, en hausse de 22,6% par rapport à l'année précédente.

Ce taux de croissance a été le double de celui de la production économique nationale de ces dernières années.

Certains citoyens, cependant, se demandent si l'augmentation de ces recettes s'est effectivement traduite dans un système amélioré de protection sociale.

« J'ai bien du mal à me rendre compte que la protection sociale se soit améliorée de façon remarquable. Au contraire, le coût de la vie augmente et met davantage de pression sur moi », a dit Guo Wendan, un responsable des ventes âgé de 32 ans à Beijing. Il gagne pourtant 12 000 Yuans par mois, soit près de trois fois le revenu moyen des habitants de la capitale.

« Chaque mois, je paie 2 000 Yuans en impôts sur le revenu, et 5 300 Yuans pour le remboursement du prêt pour mon appartement, et encore 2 000 autres Yuans pour mes frais de déplacement », a-t-il dit. « Qui plus est, je dois encore économiser pour l'éducation de mon enfant. Il ne reste plus rien à mettre de côté ».

La Chine fait face à une pression inflationniste croissante. En novembre, l'Index des Prix à la Consommation a ainsi atteint 5,1%, son sommet depuis 28 mois.

Le taux d'inflation croissant devrait perdurer jusqu'au deuxième ou troisième trimestre, d'après une enquête menée par 56 économistes de renom, ainsi que l'a rapporté dimanche le journal hebdomadaire Economic Observer.

Zhong Dajun, directeur de l'Institut Dajun pour les Observations Economiques, de Beijing, a dit lundi qu'une telle hausse des revenus fiscaux était déraisonnable.

« La croissance des recettes du gouvernement et des revenus des entreprises dépasse la croissance économique générale, ce qui par conséquent réduit les revenus individuels », a dit M. Zhong.

« Il est l'heure d'améliorer la redistribution des richesses et de réduire le fossé », a-t-il dit, ajoutant que taxer les riches était une façon efficace de redistribuer les richesses sociales.

Cette idée est soutenue par de nombreux experts qui insistent pour plus de taxation des hauts revenus tout en prélevant moins sur les peronnes à faibles revenus qui composent la majorité des citoyens. Les experts ont suggéré l'établissement d'une taxe sur les propriétés de luxe et de relever le seuil de l'impôt sur les revenus personnels.

D'après M. Zhang, le gouvernement a pris conscience du problème et a commencé à accélérer des projets de protection sociale. Il a ainsi cité la construction à grande échelle de logements pour les bas revenus, une réforme des soins médicaus ruraux et l'augmentation des allocations de subsistance dans plusieurs villes l'année dernière.

Un gouvernement qui veut remporter les faveurs du public doit être un gestionnaire sage de l'argent, plutôt que de passer son temps à ponctionner la richesse de ses citoyens, a dit le Southern People Weekly de Guangzhou dans un éditorial.

« Les ressources qui proviennent des citoyens doivent être utilisées finalement au bénéfice du peuple. Le gouvernement devrait faire un usage sage des revenus fiscaux, et la majorité d'entre eux devrait en fin de compte retourner dans la société », a dit Zhang Zhuoyuan, professeur à l'Institut d'Economie à l'Académie Chinoise des Sciences Sociales.

D'après le magazine Nanfengchuan de Guangzhou, 73% des dépenses budgétaires du gouvernement américain en 2009 sont allés à la sécurité sociale, aux soins médicaux, à l'éducation et à la culture.

Cependant, seuls 25,5% du budget total du gouvernement chinois sont allés dans les secteurs cités ci-dessus, alors que 38% ont servi pour des opérations administratives, a écrit l'article.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les ministres chinois et américain de la Défense appellent à traiter les différends à travers le dialogue
Rencontre entre les chefs de la défense chinoise et américaine
Comment les Français imaginent la Chine ?
Les excédents commerciaux de la Chine sont gonflés par des méthodes d'évaluation obsolètes
Une décennie de défis en perspective pour la Chine
Une Chine qui monte en puissance suscitera plus de critiques
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?