Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 18.01.2011 08h29
Chine: les prix de l'immobilier en hausse de 6,4% en décembre

Les prix de l'immobilier dans 70 grandes villes chinoises ont augmenté de 0,3% en décembre, en base mensuelle, et de 6,4% en glissement annuel, a annoncé lundi le Bureau d'Etat des Statistiques (BES).

Le taux de croissance annuel, qui a culminé à 12,8% en avril 2010, a chuté de 7,7% en novembre, et enregistré une baisse pour le huitième mois consécutif suite aux mesures gouvernementales en avril visant à limiter la hausse des prix.

En décembre, les prix du neuf ont grimpé de 7,6% en base annuelle et de 0,3% en base mensuelle. Quant aux prix des logements anciens, ils ont augmenté respectivement de 5% et 0,5%, selon une déclaration sur le site Internet du BES.

Le volume des ventes sur le marché a connu, en terme de surface, en décembre, une augmentation de 11,5% en base annuelle pour atteindre 218,08 millions de m2, et la valeur de ces ventes s'est accrue de 21,9%, soit plus de 1 020 milliards de yuans (environ 155 milliards de dollars).

En 2010, les ventes de l'immobilier ont augmenté de 10,1% en glissement annuel pour atteindre 1 040 milliards de m2 et la valeur des ventes a grimpé de 18,3% pour atteindre 5 250 milliards de yuans, a ajouté la déclaration.

Les investissements dans l'immobilier ont augmenté de 33,2% en base annuelle, pour atteindre les 4 830 milliards de yuans. Rien que pour le mois de décembre 2010, 557 milliards de yuans ont été investis de le secteur de l'immobilier, soit une augmentation de 12% en base annuelle.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
1,5 million de Chinois participent à l'Examen national d'entrée de 3eme cycle
Chine : suspension de la production d'une usine sidérurgique à Beijing
Flatter la Chine sur le « rachat de l'Europe »
La Chine contribue à soulager la crise de la dette européenne
Les étrangers connaissent-ils réellement la Chine ?
Comment les Français imaginent la Chine ?
Les excédents commerciaux de la Chine sont gonflés par des méthodes d'évaluation obsolètes