Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 19.01.2011 08h59
Le groupe Wahaha s'engage à créer un nouveau réseau de supermarchés en Chine

Zong Qinghou, patron de Wahaha, et homme récemment classé premier du palmarès Forbes des fortunés chinois, a annoncé le 17 janvier dans le cadre de la session 2011 de l'APN du Zhejiang que Wahaha envisage de créer un nouveau réseau de distribution d'ici quelques années dans des villes de deuxième et de troisième rangs du pays, avec une centaine de supermarchés au début.

En 2010, le groupe Wahaha a réalisé un chiffre d'affaires de 55 milliards de yuans, avec un bénéfice de 4 milliards de yuans et un impôt commercial acquitté de 4,1 milliards de yuans. M. Zong n'a pourtant pas l'air satisfait de ce résultat parce qu'en comparaison avec l'année 2009 où le groupe avait réalisé un bénéfice de 8,7 milliards de yuans sur un chiffre d'affaires de 43,2 milliards de yuans, le résultat est en baisse de plus de 2 milliards de yuans en 2010.

« La montée importante des prix de produits agricoles secondaires a alourdi le coût de production de l'entreprise », a expliqué le patron de Wahaha. Il énumère notamment le prix doublé du sucre blanc qui est passé à plus de 7 000 yuans par tonne au cours du troisième trimestre de 2010, l'augmentation de 10 000 yuans par tonne du prix du lait en poudre, et le passage de 8 000 à 13 000 yuans par tonne du prix de PET.

Pour M. Zong, la montée des prix serait raisonnable si elle permettait d'augmenter le revenu des paysans, mais ce n'était apparemment pas le cas en 2010, puisque la majeure partie de la marge dégagée a été plutôt absorbée par les canaux de distribution.

D'après ses analyses, les bénéfices de Wahaha ont été bloqués par divers éléments en amont et en aval, comme celles de la plupart des entreprises de fabrication.

En amont, le groupe Wahaha a besoin de 1,2 million de tonnes de lait en poudre, soit la production annuelle de 200 000 vaches. Aujourd'hui, Wahaha dispose de 5 000 vaches dans une ferme du Xinjiang qui « les nourrit des meilleures luzernes au monde ». Dans un futur proche, Wahaha prévoit d'engager davantage de firmes d'élevage au Xinjiang pour se procurer des matières premières de haute qualité. « Les demandes sont très importantes en Chine pour le lait, et Wahaha doit être en mesure d'offrir les meilleurs produits laitiers à ses consommateurs », a indiqué M. Zong.

En aval, M. Zong n'est pas satisfait du fonctionnement de la grande distribution. « Les frais d'introduction, de publicité et de promotion, ainsi que les règlements en retard, tout ça, c'est trop lourd ». « Vous verrez bientôt des supermarchés Wahaha, entre les Walmarts et autres Carrefours », a-t-il déclaré avec confiance.

Effectivement, le patron de Wahaha semble être très ambitieux dans le développement de son entreprise. Il s'intéresse à l'approfondissement des recherches microbiennes afin d'apporter plus de valeur ajoutée à ses produits, ainsi qu'à l'exploitation minière à l'étranger, par exemple dans les métaux rares au Canada.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine soutient une plus grande représentation des pays en développement dans le Conseil de sécurité de l'ONU
1,5 million de Chinois participent à l'Examen national d'entrée de 3eme cycle
Flatter la Chine sur le « rachat de l'Europe »
La Chine contribue à soulager la crise de la dette européenne
Les étrangers connaissent-ils réellement la Chine ?
Comment les Français imaginent la Chine ?
Les excédents commerciaux de la Chine sont gonflés par des méthodes d'évaluation obsolètes