Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 21.01.2011 16h27
Traitons avec sang-froid « le 2e rang mondial »

En 2010, la croissance économique chinoise était stable et l'augmentation des revenus nets par personne des paysans a dépassé celle des revenus des urbains.

En 2010, le PIB (produit intérieur brut) a augmenté de 10,3%, les prix ont été maintenus dans les limites prévues et l'indice des prix à la consommation s'est accru de 3,3% par rapport à la même période de l'année dernière.

Selon Ma Jiantang, directeur du Bureau d'Etat des Statistiques, l'économie chinoise a présenté en 2010 les quatre caractéristiques suivantes :

Primo : croissance économique stable et régulière. Le PIB a augmenté de 10,3% par rapport à celui de l'année dernière. Cela signifie que nous avons évité une surchauffe possible et une seconde vague de crise dont tout le monde s'inquiète. La croissance de l'économie chinoise, qui a ralenti, tend à se stabiliser et évolue vers une voie normale.

Secundo : renforcement de la base agricole. En 2010, la production de céréales a augmenté pour la 7e année consécutive et a été maintenue à plus de 500 millions de tonnes pendant 4 années de suite. Ce qui a jeté une base très solide pour une croissance stable de l'économie nationale et pour le contrôle des prix.

Tertio : Optimisation des structures économiques.

Quarto : Amélioration notable des moyens d'existence de la population. Le nombre des nouveaux emplois a augmenté de 11,68 millions l'an dernier. Le taux de chômage urbain était de 4,1%. Les revenus des urbains et ruraux ont connu une croissance rapide et l'augmentation des revenus nets des habitants ruraux a dépassé pour la première fois celle des revenus des urbains.

Vue dans son ensemble, l'économie chinoise a été classée au 2e rang mondial. Mais le classement en termes de PIB par tête est très bas et le mode de développement demeure encore grossier. La consommation d'énergie, d'eau et de ressources par unité de PIB est encore importante. La Chine devra beaucoup travailler pour améliorer la qualité de son développement économique. En outre, du fait que la Chine a une population nombreuse, son classement en termes de PIB par personne est très faible. Selon un classement de la Banque mondiale en termes de revenus par tête en 2009, la Chine a été classée au 124e rang parmi les 213 pays et territoires du monde.

« Les opportunités et les défis vont toujours de pair, de même que les espoirs et les difficultés », a dit Ma Jiantang, ajoutant que « l'année 2011 sera une année de changement et de réforme et nous allons récolter les fruits de la réforme ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine approuve un projet de réglementations pour mieux protéger les propriétaires
La Chine poursuivra les exportations des terres rares, envisageant la mise en place de quotas annuels
La cohue des transports de la Fête du Printemps fait-elle partie de la culture chinoise ?
La « révolution de jasmin » est due à la rancune de la population et à la lutte pour le pouvoir
Flatter la Chine sur le « rachat de l'Europe »
La Chine contribue à soulager la crise de la dette européenne
Les étrangers connaissent-ils réellement la Chine ?