Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 10.02.2011 17h14
La PetroChina va investir 5,43 milliards de dollars dans un projet gazier canadien

La PetroChina, le plus grand producteur de pétrole de Chine, a annoncé jeudi qu'elle a convenu d'acheter 50% des parts d'un projet d'extraction de gaz naturel du géant nord-américain Encana Corporation, pour un montant de 5,4 milliards de dollars canadiens (5,43 milliards de dollars américains).

L'accord de coopération entre Encana et la PetroChina International Investment Company Limited (une filiale de la PetroChina) permet à celle-ci d'acquérir 50% des actifs d'entreprise de la Cutbank Ridge d'Encana en Colombie-Britannique et en Alberta, au Canada.

Ces actifs couvrent 527 000 hectares (soit 1,3 million d'acres) de terrain, pour une capacité de traitement du gaz d'à peu près 234 millions de m3 par jour, 3 400 kilomètres de gazoducs et des installations souterraines de stockage du gaz, selon un communiqué sur le site Internet de la PetroChina.

Les deux compagnies vont constituer une joint-venture 50/50 pour accroître la production du gaz du projet. Encana continuera à gérer les actifs de la joint-venture et à vendre la production sur le marché dans un premier temps, annonce le communiqué.

La joint-venture sera opérée sous la direction d'un comité conjoint de gestion, selon le communiqué.

Randy Eresman, président et PDG d'Encana, a fait savoir dans le communiqué que cette affaire représentait "une réalisation remarquable et une étape importante dans le développement des relations entre les deux entreprises".

PetroChina, qui appartient à la China National Petroleum Corporation, souhaite que la joint-ventre constitue une plate-forme et une porte d'entrée sur l'énorme marché de l'Amérique du Nord, indique le communiqué.

La compagnie cherchait depuis des années des opportunités de travailler avec les grandes entreprises pétrogazières canadiennes dans des domaines tels que le gaz naturel liquéfié et les sables bitumeux au Canada, et des projets en Chine, selon le communiqué.

Cette transaction est toujours en attente de l'approbation des autorités canadiennes et chinoises.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine envoie des transporteurs militaires pour rapatrier ses ressortissants en Libye
Evacuation de Chinois de Libye : le Premier ministre chinois adresse des messages de reconnaissance à la Grèce et à Malte
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence