Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 17.02.2011 08h47
BNP Paribas : la Chine leader du commerce en ligne d'ici 2013

L'âge d'or chinois du commerce en ligne commence tout juste. En 2009, le volume de ce marché était de 25 milliards d'euros, soit autant que celui de la France. En 2010, tandis que le marché français augmentait de 20 %, celui de la Chine a plus que doublé, pour atteindre 55 milliards d'euros.

Selon l'Atelier BNP Paribas, cette révolution n'en est qu'à ses balbutiements. « D'ici à la fin de 2011, la Chine, actuellement troisième marché mondial du commerce de détail en ligne, dépassera le numéro deux japonais. Les États-Unis seront pour leur part relégués au deuxième rang en 2013, avec un marché évalué à 147 milliards d'euros contre 165,2 milliards d'euros pour la Chine », selon la Tribune.

En tenant compte du commerce inter-entreprise (« B2B »), le Centre de recherche chinois sur l'e-business place déjà la Chine au premier rang mondial, avec un marché estimé à 500 milliards d'euros l'an dernier.

Grâce au développement d'Internet dans les campagnes et les villes reculées et à l'adoption de la norme mobile 3G, la Chine compte déjà 160 millions d'acheteurs en ligne. « Mais nous considérons qu'à terme, l'essor des téléphones connectés va constituer un moteur encore plus puissant pour l'e-commerce », prévient le directeur général de l'Atelier BNP Paribas pour l'Asie, Patrice Nordey.

Les achats en ligne représentent 1,9 % du commerce de détail chinois, dont le site Taobao.com possède à lui seul 1,4 %. « En 2009, son chiffre d'affaires s'est élevé à environ 20 milliards d'euros », note Patrice Nordey. À la fin 2010, 25 000 vendeurs travaillaient avec Taobao.com, soit 4 300 de plus que six mois plus tôt. « Dans un contexte de haute inflation, l'achat sur Internet permet de faire des économies », note le Centre de recherche chinois sur l'e-business.

Le 11 novembre dernier, Taobao.com a proposé des promotions exceptionnelles de 50 %. Résultat : 1 milliard de yuans (110 millions d'euros) de ventes ont été réalisés en 24 heures sur la plateforme. D'autres géants de la vente en ligne et des sociétés en pleine expansion s'attellent également à l'afflux de commandes, en investissant des centaines de millions d'euros dans leur logistique.

Pour éviter qu'une dispute commerciale ternisse sa réputation, Taobao.com a établi un fonds doté de 11,4 millions d'euros. Il pourra être utilisé pour rembourser d'éventuels acheteurs mécontents. Des utilisateurs enregistrés, Taobao.com en a de plus en plus. Ils étaient 176 millions à la fin 2009 et 370 millions à la fin 2010. Pour poursuivre son irrésistible ascension, la société a lancé une campagne publicitaire de recrutement de 22,8 millions d'euros.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine poursuit sa taxation préférentielle en faveur des petites entreprises cette année
Les conséquences heureuses d'une lettre d'une handicapée à Wen Jiabao
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence
Les microblogs sont un moyen, pas une fin en soi
Le développement pacifique, le meilleur choix pour la Chine et le monde
L'«image de la Chine » fait l'objet de discussions lors du Forum de Davos