Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 25.02.2011 13h25
Davantage de villes chinoises agissent pour limiter les achats immobiliers

Trois grandes villes chinoises ont dévoilé jeudi les nouveaux règlements pour restreindre les achats de logements afin de contrôler l'inflation immobilière.

Les gouvernements de Nanchang, de Jinan et de Yinchuan ont interdit l'achat du nouveau logement aux familles enregistrées localement qui possèdent déjà deux ou plus de deux appartements, et par les familles enregistrées non localement qui ont au moins un logement.

Les villes orientales de Nanchang et de Jinan interdisent également aux familles enregistrées non localement et qui n'ont pas de documents prouvant qu'elles ont payé la sécurité sociale ou l'impôt de revenus pendant un an d'acheter un logement.

Haikou et Sanya, deux grandes villes dans la province insulaire de Hainan (extrême sud), publieront également des mesures similaires dans le mois, a déclaré jeudi le gouvernement provincial.

La semaine dernière, le gouvernement municipal de Beijing a dévoilé les mesures les plus strictes jamais promulguées qui interdisent aux familles enregistrées non localement l'achat de logements si elles ne peuvent pas présenter la preuve de leur contribution à la sécurité sociale ou du paiement de l'impôt sur le revenus à Beijing pendant cinq années consécutives.

Plus d'une dizaine de villes chinoises, y compris Shanghai, Tianjin, Nanjing, Wuhan et Xiamen, ont agi pour limiter l'achat de logements ce mois-ci.

Ces mesures font suite aux ordres du Conseil des Affaires d'Etat (le gouvernement chinois) à la fin du mois dernier demandant de prendre des mesures strictes pour restreindre l'achat de logements dans les villes où les prix immobiliers montent rapidement.

La flambée des prix du logement est devenue un grand souci des habitants urbains chinois, qui trouvent de plus en plus l'immobilier inabordable. Les prix du logement ont plus que doublé ces deux dernières années dans les grandes villes telles que Beijing.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine envoie des transporteurs militaires pour rapatrier ses ressortissants en Libye
Evacuation de Chinois de Libye : le Premier ministre chinois adresse des messages de reconnaissance à la Grèce et à Malte
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence