Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 02.03.2011 16h51
Un modèle du jet chinois C919 sera présenté à la prochaine exposition à Beijing

Le public pourra admirer un modèle grandeur nature du premier grand jet de passagers développé par la Chine, le C919, lors de l'Exposition des réalisations scientifiques, qui se déroulera du 7 au 14 mars à Beijing.

Ce modèle, composé d'un cockpit de jet et de la partie avant de la cabine passagers, est de la même taille que l'avion C919, soit 23 mètres de long, 10 mètres de large et 5,6 mètres de haut, a précisé Wu Guanghui, vice-directeur général de la Commercial Aircraft Corporation of China (COMAC), le constructeur de l'avion.

Wu Guanghui, membre du 11e Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois (CCPPC), a fait ces remarques avant l'ouverture de la session annuelle de la CCPPC, prévue ce jeudi 3 mars.

Le jet, capable de transporter 168 passagers, verra son premier vol d'essai en 2014. La livraison du C919 est programmée en 2016, après avoir obtenu son certificat de navigabilité de l'Administration générale de l'Aviation civile.

Fin 2010, un autre modèle de C919 était présent au Salon de l'aéronautique 2010 de Chine à Zhuhai, ville de la province du Guangdong (sud).

Le COMAC a reçu ses cent premières commandes du C919 de six compagnies aériennes, dont Air China, China Eastern Airlines, China Southern Airlines et la société de leasing de General Electric.

L'Exposition des réalisations scientifiques pour la période du 11e plan quinquennal (2006-2010) sera organisée la semaine prochaine, au Centre national des Conférences, dans la capitale chinoise.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine envoie des transporteurs militaires pour rapatrier ses ressortissants en Libye
Evacuation de Chinois de Libye : le Premier ministre chinois adresse des messages de reconnaissance à la Grèce et à Malte
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence