Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 04.03.2011 08h31
La Chine assouplira les limites sur les investissements à l'étranger

La Chine a décidé d'assouplir les restrictions sur les investissements des entreprises à l'étranger, a révélé mercredi le quotidien Economic Information Daily. Le journal cite un fonctionnaire de la Commission nationale pour le développement et la réforme (CNDR), le plus important organe chinois de planification économique.

Dès mars, les investissements à l'étranger de moins de 300 millions de dollars et concernant les ressources stratégiques ne nécessiteront plus l'approbation préalable de la CNDR. Kong Linglong, directeur du département chargé des capitaux extérieurs et des investissements à l'étranger auprès de la CNDR, explique que les investissements ordinaires inférieurs à 100 millions de dollars profiteront également de cette exemption.

La CNDR étudie également l'idée de créer des plateformes pour aider les entreprises à surmonter les difficultés d'un investissement à l'étranger. Kong précise que les solutions à l'étude pourraient comprendre un mécanisme de communication entre les douanes, les services d'inspection et les départements commerciaux.

Parallèlement, la CNDR rédige avec le ministère du Commerce une loi visant à encourager les entreprises chinoises à investir à l'étranger, a révélé Kong. Les fonctionnaires travaillent actuellement à l'ébauche de cette proposition de loi.

Toujours selon le rapport, les analystes estiment que le gouvernement pourrait formuler des régulations pour encourager de tels investissements, en amont de la promulgation de la loi.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Arrivée à Beijing de la première délégation de la CCPPC
La Chine envoie des transporteurs militaires pour rapatrier ses ressortissants en Libye
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence