Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 11.04.2011 10h14
Le Brésil veut renforcer ses relations économiques avec la Chine (SYNTHESE)

Le Brésil devrait saisir les opportunités créées par le développement rapide de la Chine et intensifier ses relations économiques avec ce géant asiatique, affirme vendredi un groupe de recherche influent.

Cet appel à renforcer la coopération entre le Brésil et la Chine a été lancé par l'Institut de recherche économique appliquée (IPEA), un organe rattaché à la présidence brésilienne, quelques jours avant la visite d'Etat en Chine de la présidente Dilma Rousseff, la semaine prochaine.

La forte croissance du commerce entre les deux pays et l'augmentation des investissements chinois au Brésil ces derniers temps ont contribué à réduire la vulnérabilité externe de ce pays d'Amérique du Sud et à améliorer la compétitivité de ses entreprises, a indiqué ledit groupe dans un rapport rassemblant les résultats d'une étude réalisée avec l'appui du ministère des Affaires étrangères.

Actuellement, la Chine est le plus grand partenaire commercial du Brésil, son plus vaste marché à l'export et sa deuxième plus grande source d'importations, a noté l'économiste Eduardo Costa Pinto, coordinateur du programme de l'étude.

Au cours des dix dernières années, la Chine a absorbé environ 15% des exportations brésiliennes, a-t-il rappelé, ajoutant que son pays avait enregistré un excédent de 5,1 milliards de dollars dans la balance commerciale bilatérale l'année dernière et que cette tendance favorable devrait se poursuivre dans les années à venir.

Par ailleurs, le rapport de l'IPEA fait remarquer que la coopération entre les deux pays dans divers domaines pourrait profiter aux deux parties. En ce qui concerne la collaboration technologique par exemple, le rapport indique que le Brésil pourrait aider la Chine dans les secteurs du pétrole, de l'énergie ou de l'exploitation minière, tandis que la Chine pourrait apporter sa contribution dans des domaines tels que l'industrie aérospatiale et l'énergie propre.

Dans le secteur financier, l'établissement de liens plus étroits entre les institutions chinoises et brésiliennes, à travers leurs banques de développement notamment, aidera à amener davantage de fonds chinois au Brésil, ajoute le même rapport.

Avec la montée en puissance collective des pays en développement, dont la Chine est le fer de lance, le Brésil a lui aussi une chance de jouer un rôle plus actif sur la scène internationale, par exemple dans le cadre des efforts entrepris pour améliorer la gouvernance mondiale et mener la réforme des institutions internationales, selon le rapport.

Lors de son séjour en Chine du 11 au 15 avril, la présidente brésilienne devra prendre part au sommet des pays BRICS qui réunira les dirigeants brésilien, russe, indien, chinois et sud-africain, pour examiner la situation internationale, l'économie mondiale, et les questions économiques et de coopération entre les cinq économies émergentes.


Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine lance son 8e satellite pour son réseau de navigation international
La Chine s'engage à garantir la transparence des informations lors des urgences environnementales
Les chiffres des dépenses de sécurité publique de la Chine déformés par les médias étrangers
La Chine et l'Inde, moteurs de la croissance asiatique
Nicolas Sarkozy cherche à atténuer le rôle de la France dans la guerre contre la Libye
La Boîte de Pandore a été ouverte en Libye
Comment la Chine peut-elle améliorer l'image de son industrie?