Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 12.04.2011 13h30
AVIC regarde vers le secteur de l'aviation civile mondiale
une maquette grandeur réelle du premier gros avion de ligne chinois, le C919, exposée le mois dernier à l'Expo des Réalisations Industrielles à Beijing

La Chine s'est rapprochée un peu plus encore de son rêve de produire son propre avion commercial quand l'Aviation Industry Corp of China, une société appartenant à l'Etat, a créé une coentreprise avec une société américaine du secteur de l'aérospatiale.

La coentreprise a été établie entre AVIC Electromechanical Systems Co (AVIC EM), et Hamilton Sundstrand, un des plus grands fournisseurs de produits aérospatiaux du monde.

Elle produira le système électrique du C919 pour son constructeur, la Commercial Aviation Corp of China (COMAC). Le C919 est un avion de ligne à couloir central qui peut emporter jusqu'à 168 personnes, et c'est aussi le plus gros avion de ligne chinois.

Les deux sociétés ont signé l'accord à Beijing le mois dernier. Chacune d'entre elles possèdera la moitié des parts de la coentreprise, qui bénéficie de 145 millions de Dollars US d'investissements.

L'usine entrera en service d'ici la fin 2012. Elle sera construite à Xi'an, capitale de la Province du Shaanxi, et elle sera chargée du système de production et de distribution électrique. On estime que les ventes provenant du projet devraient valoir plus d'1,5 milliard de Dollars US.

Zhang Xinguo, Directeur adjoint d'AVIC, a dit « C'est la première fois dans l'histoire de l'aviation chinoise qu'une coentreprise de cette taille est créée. Cela reflète la capacité de l'industrie à travailler ensemble avec des entreprises étrangères de premier plan ».

L'ingénieur en chef du C919, Wu Guanghui, a dit que la coopération contribuerait à l'approvisionnement en pièces détachées au niveau mondial, ce qui est une pratique courante dans l'aviation internationale. Cela permettra aussi à l'industrie de l'aviation chinoise d'entrer sur le marché mondial.

La COMAC espère vendre 2 000 C919 d'ici 2030, avait dit M. Wu à Hong Kong le mois dernier. Elle pourrait constituer une menace pour la domination de Boeing et d'Airbus sur le marché de la construction d'avions commerciaux. L'entreprise a d'ores et déjà enregistré cent commandes pour son avion.

La COMAC a dévoilé ses plans pour le C919 à la fin de 2009, et dit que l'avion ferait son premier vol en 2014, et que les premières livraisons interviendraient à partir de 2016.

L'AVIC est née de la fusion des parties I et II de l'Aviation Industry Corps chinoise. Cette décision avait pour but de les rendre plus compétitives et de concentrer les ressources pour le gros projet d'avion commercial.
AVIC et la COMAC ont déjà coopéré avec les plus fabricants d'avions du monde, comme Boeing et Airbus, ou les Canadiens de Bombardier et les Brésiliens d'Embraer.

Le marché chinois de l'aviation civile, qui s'étend rapidement, offre un grand potentiel pour les avions de ligne produits localement. Ainsi de l'ARJ21, avion de transport régional, qui bénéficie du soutien de General Electrics et de Rockwell Collins, deux sociétés américaines.

L'importance de ce marché à la croissance rapide a conduit également Airbus à ouvrir une ligne de production pour son A320 à Tianjin en 2009. Embraer asemble aussi des avions en Chine.

Hamilton Sundstrand est une filiale de la société américaine United Technologies Corp et c'est un fournisseur clé des systèmes électriques et d'actionnement pour l'avion de 90 place de la COMAC, l'ARJ21. Elle a déclaré des ventes de 5,6 milliards de Dollars US dans le monde l'année dernière.

AVIC EM, qui possède des actifs de 30 milliards de Yuans, est aussi impliquée dans les domaines de l'aviation militaire, de l'aviation civile et des systèmes de défense non aéronautiques.


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine lance son 8e satellite pour son réseau de navigation international
La Chine s'engage à garantir la transparence des informations lors des urgences environnementales
La guerre en Libye est devenue une « patate chaude » pour l'Occident
Les chiffres des dépenses de sécurité publique de la Chine déformés par les médias étrangers
La Chine et l'Inde, moteurs de la croissance asiatique
Nicolas Sarkozy cherche à atténuer le rôle de la France dans la guerre contre la Libye
La Boîte de Pandore a été ouverte en Libye