Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 14.04.2011 14h11
Les trains à grande vitesse chinois rouleront à vitesse réduite

D'après le nouveau Ministre chinois des Chemins de Fer, les trains à grande vitesse de Chine rouleront à une vitesse plus basse que celle qui était originellement prévue.

Dans un entretien accordé au Quotidien du Peuple publié mercredi, Sheng Guangzu, qui a remplacé le 25 février dernier l'ancien ministre Liu Zhijun, a dit que les trains à grande vitesse rouleront à une vitesse de 300 km/h à compter du 1er juillet prochain, contre les 350 km/h annoncés précédemment.

Ce changement dans le réseau ferroviaire national à grande vitesse a été décidé après que Liu Zhijun ait démissionné après avoir fait l'objet d'une enquête pour une présumée « violation grave de la discipline » le 12 février dernier.

M. Sheng a précisé lors de l'entretien que seules les quatre lignes principales Est-Ouest et Nord-Sud du réseau ferré à grande vitesse seront équipées de trains roulant à 300 km/h.

Les lignes intervilles qui relient habituellement les centres majeurs à l'intérieur des régions devraient être exploitées à des vitesses situées entre 200 et 250 km/h, tandis que la plupart des lignes du Centre et de l'Ouest de la Chine seront exploitées à des vitesses inférieures à 200 km/h.

Pour apaiser les passagers qui se plaignent d'être obligés de voyager sur des trains à grande vitesse et de payer davantage parce que le Ministère a supprimé des trains plus lents, il a dit qu'il y aura d'autres options. Par exemple, les lignes à 300 km/h exploiteront aussi des trains rapides roulant à une vitesse située entre 200 et 250 km/h.

Cette nouvelle politique marque un changement par rapport à celle qui avait été adoptée pendant les fonctions de Liu Zhijun.

Antérieurement, la Chine avait envisagé de construire une réseau ferroviaire à grande vitesse possédant une vitesse opérationnelle de 350 km/h ou plus.

Ainsi, l'emblématique ligne Beijing-Shanghai a t-elle été construite pour utiliser des trains roulant à 380 km/h, pouvant rivaliser avec l'avion. Mais M. Sheng n'a pas dit si la ligne sera ou non exploitée à cette vitesse quand elle sera mise en service en juin prochain.

Zhao Jian, Professeur en transports à l'Université Jiaotong de Beijing, a déclaré au China Daily que la vitesse prévue aurait dû être réduite depuis le début.

« Parce qu'à 300 km/h ou moins, le réseau ferroviaire à grande vitesse peut être exploité d'une façon plus sûre et plus efficace d'un point de vue économique », a t-il dit.

En effet, a t-il expliqué, la consommation d'énergie d'un train roulant à 350 km/h peut être le double de celle d'un train roulant à 200 km/h.

Pour les passagers, une vitesse réduite pourrait avoir pour conséquence une baisse du prix des billets dans l'avenir.

Wang Yongping, porte-parole du Ministère, a dit mercredi que la baisse de la vitesse opérationnelle « offrirait une marge de flottement des prix plus grande », sans cependant en dire davantage.

Ha Yanmei, qui voyage entre Beijing et Tianjin chaque week-end, dit que le prix des billets de trains à grande vitesse devrait baisser en même temps que la vitesse.

« Sinon, je me sentirais flouée par le Ministère », a t-elle dit.

En ce qui concerne les inquiétudes sur un ralentissement éventuel de a construction de voies ferrées, M. Sheng a précisé que ce genre de travaux sera mené à bien rapidement dans tout le pays entre 2011 et 2015, avec des investissements à hauteur de 2 800 milliards de Yuans (428 milliards de Dollars US).

Selon l'état actuel des prévisions, le réseau ferré du pays s'étendra sur 120 000 km d'ici la fin 2015, contre 91 000 actuellement, a t-il dit.

Mais il a insisté sur le fait que la priorité sera accordée aux projets en cours, pour être sur qu'ils disposeront de suffisamment de fonds pour la construction, et l'accent sera mis sur les projets présentant un caractère urgent pour des raisons de développement économique.

M. Zhao a précisé que ces ajustements pourraient avoir pour conséquence que certains projets pourraient être abandonnés ou reportés.

« En plus de l'abandon de certains projets, la Ministère pourrait aussi réajuster certains projets en cours », a t-il dit, ajoutant que la ligne à 350 km/h prévue entre Xi'an et Urumqi devrait être construite pour être exploitée à 200 km/h.

Le Ministère envisage également de demander aux passagers de décliner leur identité réelle quand ils achèteront des billets de trains à grande vitesse à compter du 1er juin prochain.

Et à la fin du mois de juin, la ligne à grande vitesse Beijing-Shanghai sera la première à débuter la vente de billets en ligne en Chine. La vente en ligne sera étendue à d'autres lignes à la fin de cette année.


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
BRIC : la conférence annuelle du mécanisme de coopération des banques et le forum de la finance ont eu lieu à Sanya
Le PM chinois s'entretient au téléphone avec le PM japonais sur les relations bilatérales et la situation depuis le séisme
Les occidentaux devraient en apprendre davantage sur la Chine
Le sommet du BRICS, un rendez-vous faisant époque (partie I)
La crise nucléaire au Japon et l'avenir de l'énergie nucléaire
La guerre en Libye est devenue une « patate chaude » pour l'Occident
Les chiffres des dépenses de sécurité publique de la Chine déformés par les médias étrangers