Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 25.04.2011 10h35
Les propriétaires de Bordeaux présentent 400 appellations locales en Chine

Une délégation composée d'une dizaine de propriétaires de Bordeaux, est arrivée le 21 avril à Wuhan, ville chinoise qui est jumelée avec leur ville, pour présenter plus de 400 variétés de vin de Bordeaux. Ces produits tout à fait locaux de la région de Bordeaux ne coûtent qu'entre 100 et 350 yuans (environ 15 et 54 dollars), tandis que le Château Lafite, qui est très apprécié cette année en Chine, se vend à un prix extravagant.

Thomas Julien, directeur de la branche Asie du Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB), a dit qu'en France, le vin de Bordeaux est un produit de consommation courant. Même en Chine, le vin de Bordeaux le moins cher ne coûte que 30 yuans (environ 4,6 dollars) la bouteille. Mais à l'heure actuelle en Chine, le vin est exagérément considéré comme un produit de luxe ou un article de collection. Ce n'est pas normal, a-t-il dit.

Allan Sichet, président de l'Union des Maisons de Bordeaux, a dit qu'il y a des appellations qui se vendent à des prix très élevés du fait de spéculations, dans le monde entier. Mais ces produits ne représentent que 3 % de la production totale de Bordeaux et 97% des appellations françaises se vendent à un prix très abordable. « La présente tournée sur le vin de Bordeaux, que nous organisons, vise à faire connaître aux Chinois le fait que le vin français est parmi les produits de consommation à prix modéré.


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine intensifie la lutte contre l'utilisation illégale de matières non-comestibles dans la nourriture
Chine : Hu Jintao visite l'Université Tsinghua la veille de la célébration de son centenaire
Qui la Chine menace-t-elle ?
La duplicité et les droits de l'homme ne vont pas bien ensemble
Bo'ao fait entendre la voix d'Asie au monde
Les occidentaux devraient en apprendre davantage sur la Chine
Le sommet du BRICS, un rendez-vous faisant époque (partie I)