Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 03.05.2011 15h59
La mort de Ben Laden rassure les marchés

La mort du chef d'al-Qaïda, Oussama Ben Laden, a remonté le moral des marchés financiers. L'annonce américaine de la mort de Ben Laden a stimulé l'appétit des investisseurs et provoqué une rapide embellie lundi. Mais certains n'y voient qu'une réponse émotionnelle et passagère.

Chez les Américains qui travaillent à Wall Street, les scènes du 11 septembre 2001 restent gravées dans les mémoires et dans les cœurs. Il n'est pas surprenant qu'une telle annonce les réjouissent et provoquent ce regain de confiance.

Richard Bellis

"Je pense que c'est bien pour le pays. 10 ans de douleur. Dans ma ville, Middletown dans le New Jersey, on a perdu beaucoup de monde. Je pense que nous avons perdu 26 personnes et c'est un grand jour pour l'Amérique. Vraiment."

Bruce McCormick

"Un avenir meilleur pour tous, un avenir meilleur pour l'économie. C'est une validation de la façon dont nous sommes vus à l'étranger."

AJ Channel

"On s'en est aperçu du début à la fin. Peu importe qu'on ait eu deux administrations différentes. C'était toujours le même pays. On a dit qu'on le ferait et on l'a fait."

L'émotion à la Bourse de New York ne s'est pas traduite par une forte hausse. Les actions ont balancé entre le légèrement positif et le légèrement négatif. Les traders comme Ted Weisberg de Seaport Securities disent qu'il vaut mieux ne pas trop attendre de cette excitation.

Ted Weisberg, président

Seaport Securities

"Malheureusement il n'y a pas que lui. 10 ans plus tard, il y a d'autres Ben Laden dans le monde et tous veulent infliger des dégâts à ce pays. Alors oui c'est bon qu'il ait été éliminé pour ce qu'il représente mais le problème est toujours là."

Un sentiment qui semble avoir volé la vedette à l'euphorie, un signe d'inquiétude des investisseurs. Et à juste titre pour l'ancien président de SEC, Harvey Pitt.

Harvey Pitt

Ancien président de SEC

"Le fait est que le terrorisme reste une menace réelle. Je pense que la mort de Ben Laden va provoquer une riposte contre les Etats-Unis sous des formes variées. Et je ne suis pas persuadé que la réaction des marchés prenne en compte tous les développements politiques potentiels que nous pourrions vivre."

Le marché du pétrole a connu des temps difficiles. Il n'a su se décider et la session volatile s'est terminée à la baisse. Mais finalement, la mort de Ben Laden ne fera pas grand chose pour garder le pétrole et le gaz à des niveaux raisonnables comme le dit Ray Carbone de Paramount Options.

Ray Carbone, trader

Paramout Options

"Les émeutes en Afrique du Nord, en Libye, en Syrie, toutes ces tensions autour des régions qui produisent du pétrole, c'est cela qui fait monter les prix."

Les traders pétroliers, comme les traders boursiers, disent que les malheurs de Ben Laden leur font du bien, mais que ce répit sera de courte durée.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La population chinoise a atteint 1,3397 milliard d'habitants en 2010 (recensement)
Wu Bangguo appelle à renforcer les relations avec le parlement français
Vers où l'énergie nucléaire mondiale devra-t-elle aller ?
Coopération médiatique Chine-Afrique : une force commune pour la vérité (REPORTAGE SPECIAL)
Qui la Chine menace-t-elle ?
La duplicité et les droits de l'homme ne vont pas bien ensemble
Bo'ao fait entendre la voix d'Asie au monde