Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 11.05.2011 08h34
Les compagnies aériennes chinoises s'opposent aux couteuses mesures européennes

L'Association chinoise du transport aérien a déclaré que ses membres s'opposaient au système d'échange de quotas d'émissions de l'Union européenne qui pourrait leur couter plusieurs milliards de yuans chaque année.

« Si l'UE persiste à vouloir entériner ce plan, l'association recommandera vivement au gouvernement chinois d'adopter des contre-mesures encore plus strictes envers les vols à destination ou au départ de Chine opérés par les compagnies des pays membres de l'UE », a indiqué l'association dans un communiqué.

Les experts expliquent que les conventions internationales stipulent que toutes les parties sont égales, et les mesures prises par un pays ou un marché ne peuvent être implémentées de manière unilatérale. Ils notent que la décision prise par l'UE d'étendre l'application de son système de quotas aux compagnies non européennes sans consultation va à l'encontre de ces conventions.

« Le communiqué de l'association ouvre la voie à des mesures de représailles qui pourraient dans le futur être adoptées par le gouvernement », estime Li Xiaojin, professeur à l'Université de l'aviation civile de Chine.

L'association précise dans une déclaration signée de ses membres – Air China, China Eastern, China Southern et le groupe HNA – que la Chine soutient toute mesure permettant directement d'économiser de l'énergie et de réduire les émissions.

Diao Yonghai, directeur du département chargé du développement et de la planification auprès de l'Administration de l'aviation civile de Chine, avait déclaré plus tôt que la consommation en carburant des compagnies aériennes par tonne-kilomètre a diminué chaque année de 3 % en moyenne depuis 10 ans, contre les 2 % préconisés par l'Organisation internationale de l'aviation civile.

Dans le cas de la Chine, chaque réduction d'un point de pourcentage de la consommation de carburant revient à économiser 170 000 tonnes de carburant.

De plus, Chai Haibo, secrétaire général adjoint de l'association, avance que les mesures de l'UE « ne peuvent produire un quelconque effet, direct ou pratique, dans l'économie d'énergie et la réduction des émissions. »

L'UE a approuvé en 2008 une proposition visant à inclure le secteur de l'aviation dans son système d'échange de quotas après que les émissions du secteur eurent doublé depuis 1990. Ces émissions représentent 3 % de l'empreinte de l'UE en dioxyde de carbone.

Sous ce système d'échange de quotas, tout vol au départ ou à destination des aéroports situés dans l'Union européenne devra prendre part aux échanges de quotas d'émissions à compter du 1er janvier 2012. Cela signifie que les compagnies aériennes qui dépassent leurs limites de CO2 devront acheter des quotas non utilisés par les entreprises plus écologiques ou encourir une amende.

En tout, 33 compagnies aériennes de la partie continentale et des régions administratives spéciales de Hong Kong et Macao figurent sur la liste des compagnies visées, précise Chai.

Selon les calculs des entreprises du secteur, les compagnies aériennes chinoises devront payer en 2012 environ 800 millions de yuans à l'UE, et plus de 3 milliards en 2020. Sur les neuf prochaines années, le montant total est estimé à 17,6 milliards de yuans.

La Chine n'est pas le seul pays à rejeter les mesures de l'UE.

Les médias rapportent que le secteur aérien américain met également en doute la légalité du plan européen. L'Association américaine du transport aérien et ses trois membres – American Airlines, Continental Airlines et United Airlines – ont intenté une action en justice en décembre dernier.

« Les problèmes liés aux émissions du secteur de l'aviation doivent être résolus par consensus entre les gouvernements et les compagnies aériennes, plutôt que par une décision unilatérale de l'UE », rappelle l'Association chinoise du transport aérien dans son communiqué, ajoutant que la Chine est prête à prendre part à de telles négociations.



Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La reconstruction après le séisme dans le Sichuan a remporté une "victoire décisive" (Premier ministre)
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Le siècle de l'Asie est-il devant nous ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme
Pourquoi faire tant de bruit sur la Marine chinoise ?
Une victoire plus symbolique que réelle