Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 16.05.2011 16h30
Les trains à grande vitesse, une alternative et un défi pour les compagnies aériennes

La mise en service à titre d'essai de la ligne ferroviaire rapide reliant Beijing à Shanghai va accentuer la compétition entre les trains rapides et les compagnies aériennes, ces dernières allant devoir faire face aux risques de voir le nombre de leurs passagers chuter sur leurs dessertes intérieures les plus rentables.

Plus de 60% du marché de l'aviation civile pourrait être touché par l'avènement des trains à grande vitesse en Chine.

Une campagne d'essai de la ligne à grande vitesse Shanghai-Beijing a débuté le 11 mai dernier. Le nouveau service devrait être pleinement opérationnel d'ici la fin juin. Le voyage le plus rapide sur la voie de 1 318 km séparant la gare ferroviaire de Hongqiao à Shanghai à la Gare du Sud de Beijing prendra 4h48, avec des trains qui rouleront à une vitesse allant jusqu'à 300 km/h.

Le vol entre Beijing et Shanghai ne prend que deux heures, mais il faut aussi compter l'enregistrement à l'aéroport, les procédures de sécurité, les retards éventuels des avions, le mauvais temps toujours possible ou d'autres ennuis encore. Mis tous ensemble, cela peut demander jusqu'à cinq heures pour faire le voyage.

Luo Zhuping, Secrétaire du conseil d'administration de China Eastern Airlines, n'est pourtant pas trop inquiet au sujet de la concurrence du train à grande vitesse. La plus grande partie des passagers sur la desserte Beijing-Shanghai sont des hommes d'affaires, a t-il dit, et c'est plus la façon dont le voyage se passe que le prix qui compte pour eux.

« Je continuerai à prendre l'avion pour mes voyages d'affaires, pas seulement parce que c'est plus rapide, mais aussi parce que je peux me faire rembourser mon billet et que j'engrange des points de fidélité en tant que client régulier », a dit Joshua Xu, qui travaille comme consultant étranger à Shanghai.

« Cependant, je songerai à prendre les trains rapides pour mes voyages de loisir si les prix sont plus faibles que pour l'avion », a t-il ajouté.

Les discussions sont toujours en cours au sujet des prix des services de trains à grande vitesse. Les autorités ferroviaires insistent pour dire que les tarifs seront « comparables » à ceux des compagnies aériennes.

Pour se préparer face à la concurrence, les compagnies aériennes proposent déjà des offres variées pour leurs tarifs. Le prix standard pour un aller simple entre Beijing et Shanghai est de 1 290 Yuans (199 Dollars US). Il se dit que le prix du billet de train pour le même voyage serait de la moitié.

« La demande entre Beijing et Shanghai est toujours forte, et elle continue d'augmenter, aussi les deux systèmes de transport n'ont-ils pas trop à s'inquiéter au sujet de leur taux de remplissage », a dit Xie Li, Professeur à l'Institut de Gestion de l'Aviation Civile de Chine. « Mais les compagnies aériennes se doivent d'améliorer leur ponctualité et leurs services à bord pour retenir les passagers haut de gamme et leur coeur de compétitivité ».

Mais il n'y a pas que la très lucrative route Beijing-Shanghai qui attise la compétition dans les transports. Cette desserte ne représente en effet que 10% du grand projet ferroviaire à grande vitesse de la Chine. D'ici 2012, le réseau chinois à grande vitesse devrait atteindre 13 000 km.

Le Ministère des Chemins de Fer a annoncé que 745,5 milliards de Yuans seront dépensés pour les voies ferrées à grande vitesse cette année.

Mais la rapide expansion des trains rapides a déjà eu des répercussions sur les voyages en avion. Ainsi, China Southern Airlines et Lucky Air ont-elles récemment cessé leurs vols entre Wuhan et Nanjing à la suite de la mise en service de trains rapides entre ces deux villes.

Certaines compagnies ont fait de même, ou ont réduit leurs services, sur des dessertes comme Wuhan-Nanchang, Shanghai-Zhengzhou, Xi'an-Zhengzhou, Wuhan-Yichang, Wuhan-Xiangyang, et Chengdu-Chongqing, justement du fait de la concurrence du rail.

Quelque 66% des personnes ayant répondu à une enquête sur 1 030 personnes conduite par Sina.com ont dit qu'elles préfèreraient prendre des trains à grande vitesse plutôt que l'avion.

Près de la moitié de ces personnes se sont dites d'accord avec l'affirmation selon laquelle l'expansion des trains à grande vitesse aura des répercussions négatives sur l'industrie de l'aviation civile.

« La compétition sera plus saine, car les compagnies aériennes vont se retrouver au pied du mur et vont devoir améliorer leur service et baisser le prix de leurs billets », a dit l'une des personnes sondées par cette enquête.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les eaux chinoises sont globalement saines (rapport gouvernemental)
La réforme du système financier et le réajustement des intérêts de la division internationale du travail
Comment traiter les traumatisms post-séisme
Le vol d'oeuvres d'art à la Cité Interdite doit déclencher une alarme
Le siècle de l'Asie est-il devant nous ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme