Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 18.05.2011 08h43
La Chine et l'UE doivent être partenaires en s'adaptant à la mondialisation (président du Conseil européen)

La Chine et l'Union européenne (UE) doivent travailler de concert en même temps qu'elles s'adaptent à un monde en changement et de plus en plus globalisé, a déclaré mardi le président du Conseil européen Herman Van Rompuy.

"Dans un monde globalisé, l'UE et la Chine sont toutes les deux des acteurs importants. De mon point de vue nous devons être partenaires en nous adaptant au monde changeant", a affirmé M. Van Rompuy en s'adressant à l'Ecole du Parti du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) à Beijing.

Il a commencé dimanche sa visite de cinq jours en Chine, qui est sa première visite officielle dans ce pays depuis qu'il est devenu président du Conseil européen, le premier janvier 2010.

"Depuis mon entrée en fonction, j'ai placé les relations UE-Chine au centre d'un débat interne important qui porte sur les partenaires stratégiques de l'UE," a indiqué M. Van Rompuy.

Les dirigeants de l'UE manifestent "un fort désir de développer un partenariat stratégique avec la Chine, qui est crédible, constructif et tourné vers l'avenir, prenant la mesure de nos convergences et divergences", a-t-il développé. "Ma visite est une expression de ce désir", a-t-il souligné.

Le groupe de 27 membres est actuellement le plus grand partenaire commercial de la Chine, tandis que la Chine est son deuxième plus grand partenaire commercial.

Le commerce bilatéral entre l'UE et la Chine a atteint 480 milliards de dollars en 2010. Il a totalisé 123,7 milliards de dollars durant les trois premiers mois de cette année, en hausse de 22% par rapport à l'année dernière, a révélé l'ambassadeur chinois auprès de l'UE, Song Zhe, lors d'une interview récente accordée au Quotidien du Peuple.

Au vu de ces échanges commerciaux "considérables", l'existence de différences entre les deux parties est normale, a observé le président du Conseil européen. "Nous devons en discuter de manière ouverte et trouver ensemble un compromis qui est mutuellement bénéfique."

Dans son discours, M. Van Rompuy a déclaré qu'il était d'accord avec les remarques du président chinois Hu Jintao, selon lesquelles la coopération économique entre la Chine et l'UE dispose d'un grand potentiel et de larges perspectives.

La Chine et l'UE ont développé une coopération dans tous les domaines, comme dans l'énergie, l'éducation, l'environnement, le tourisme, les recherches et le transport, a indiqué M. Van Rompuy.

"Nous (l'UE et la Chine) sommes une partie de la solution dans les défis que nous nous lançons", a-t-il estimé.

La Chine a soutenu certains pays de la zone euro qui font face à des difficultés, tout comme l'UE soutient le développement stable de la Chine en lui fournissant des investissements et technologies, a-t-il observé.

"L'histoire de notre relation ne doit pas être vue comme une compétition", a-t-il rappelé, ajoutant que les relations entre l'UE et la Chine sont une opportunité, non pas une menace".

Quant à la crise de la dette souveraine qui a débuté en Grèce début 2010 puis affecté l'Irlande et le Portugal, M. Van Rompuy a affirmé que l'UE devait tirer des leçons de cette crise, soulignant que la coordination, la surveillance et la coopération sont essentielles à sa politique économique.

Il a également exprimé sa gratitude à la Chine pour sa contribution apportée à l'UE au cours de la crise.

"La Chine investit dans la zone euro, ce qui prouve sa confiance dans le futur de la zone euro et de l'euro en tant qu'importante monnaie de réserves dans le monde. Nous sommes reconnaissants de cette confiance", a réaffirmé le président du Conseil européen.


Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'UE dépasse le Japon et devient la plus grande source d'importations de la Chine entre janvier et avril
Le président chinois promet de faciliter les investissements européens
Comment traiter les traumatisms post-séisme
Le vol d'oeuvres d'art à la Cité Interdite doit déclencher une alarme
Le siècle de l'Asie est-il devant nous ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme