Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 03.06.2011 15h23
Les investissements chinois à l'étranger ne doivent pas s'éloigner de l'Europe et de l'Amérique

La Chine va devenir un grand pays exportateur de capitaux, après être devenue un grand pays du commerce mondial. Pendant le 11e plan quinquennal, les investissements chinois à l'étranger ont dépassé 215,9 milliards de dollars, soit une augmentation de 6,14 fois par rapport au 10e plan quinquennal. En 2010, les investissements chinois à l'étranger se sont elevés à 59 milliards de dollars. Mais par rapport aux investissements mondiaux transnationaux, les investissements chinois ont des problèmes dans les trois domaines suivants : la structure régionale, la structure industrielle et les investisseurs.

A la fin de 2009, les investissements chinois à l'étranger ont totalisé 245,75 milliards de dollars dont 75,5% en Asie, 12,5% en Amérique latine. Les deux font 88%. Les investissements chinois dans les régions développées n'étaient que de 18,17 milliards de dollars, soit 7,4%. Il n'y avait que 3,34 milliards de dollars d'investissements chinois aux Etats-Unis.

Sur le plan de la structure industrielle, les investissements chinois à l'étranger sont allés principalement dans le secteur des finances (18,7%) et dans l'industrie d'extraction minière (16,5%). Seulement 5,5% dans l'industrie manufacturière. Le but principal des investissements chinois à l'étranger est de se procurer des ressources et des ressources énergétiques. Selon un « Rapport sur les investissements mondiaux » publié par la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement, entre 2006 et 2008, les investissements mondiaux transnationaux dans l'extraction minière représentaient 12,9% du total et ceux dans l'industrie manufacturière représentaient 23,5%.

Troisièmement, les principaux investisseurs dans le monde sont des entreprises privées, mais les principaux investisseurs chinois à l'étranger sont des entreprises d'Etat. En 2009, 69,2% des investissements chinois à l'étranger provenaient des entreprises d'Etat, seulement 1% provenait des entreprises privées.

Tout cela montre que les investissements chinois à l'étranger se trouvent dans une phase précoce caractérisée par la recherche des ressources, sur les marchés non développés et effectués principalement par des entreprises d'Etat. Nous devons encourager les entreprises privées à investir à l'étranger, surtout dans les pays développés, dans l'industrie manufacturière. Tout cela pour accélérer le changement du mode de croissance et s'intégrer à l'économie mondiale sur un niveau plus élevé.

(He Weiwen, auteur de cet article et membre du conseil de la Société d'études chinoise sur l'économie américaine)

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La partie continentale de Chine suspend les importations de certains boissons et d'aliments en provenance de Taiwan
Wen Jiabao participe à un entraînement de basketball et appelle à développer les activités physiques pour les enfants
La Chine doit renforcer son nouveau mix énergetique
Quelles leçons la Chine peut-elle tirer du succès d'Apple ?
La Chine le Japon et la Corée du Sud progressent lentement vers un accord de libre-échange