Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 10.06.2011 15h33
Christine Lagarde à Beijing pour sa canditature à la tête du FMI

Jeudi, la ministre des Finances de France et candidate favorite pour la direction du FMI Christine Lagarde s'est rendue à Beijing pour faire part de ses projets et ambitions si elle est élue. Elle s'est dite confiante pour l'élection et contente d'avoir eu des discussionss positives sur sa candidature avec les hauts responsables de la Banque centrale de Chine.

Christine Lagarde

Ministre des Finances de France

Candidate à la direction du FMI

"Comme je vous l'ai dit, je considère que ma visite en Chine est très positive. Mais la décision ne m'appartient pas. Elle appartient aux autorités chinoises. Je pense d'ailleurs qu'il n'est pas encore temps d'en parler, puisque la candidature est ouverte jusqu'à demain. Donc, voilà. Je me sens toujours très confiante !"

Elle indique aussi que les futures réformes du FMI seraient favorables aux pays émergents comme la Chine.



Christine Lagarde

Ministre des Finances de France

Candidate à la direction du FMI

"Nous nous sommes mis d'accord pour que les réformes déjà effectuées au sein du Fonds continuent d'être développées tout en respectant deux principes qui sont, selon moi, primordiaux. D'abord, le principe de l'inclusivité. Cela veut dire que la réforme doit impliquer tout le monde. Ensuite, c'est le principe de la diversité. Voici les deux principes que je représente, et dont j'ai parlé avec mes collègues chinois."

"Si l'économie chinoise continue de se développer et devient un jour la locomotive de l'économie mondiale, le pourcentage de distribution sera lui aussi augmenté. C'est ce que l'on appelle la continuité des réformes."

Christine Lagarde déclare par ailleurs que le FMI se tâcherait de promouvoir une plus grande utilisation du yuan sur le marché mondial. Un projet qui correspond à des objectifs majeurs de la Chine.

Christine Lagarde

Ministre des Finances de France

Candidate à la direction du FMI

"Le FMI va certainement contribuer à l'internationalisation et faciliter le processus. Le processus a déjà commencé. Regardez l'échange des devises qui s'organise progressivement. Ça ne se fait pas de façon révolutionnaire. Tout cela ne se fait pas en une nuit. Les changements prennent forme doucement."

"Le FMI n'appartient pas à une personne. Il appartient aux 187 pays membres du Fonds. La direction n'appartient pas non plus à un pays ou une région spécifique. C'est pourquoi le processus d'élection doit être vraiment ouvert et transparent. Il doit se baser sur le mérite du candidat."

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Conseil des affaires d'Etat appelle à augmenter les dépenses dans l'éducation et à un développement sain du secteur logistique
La Chine s'engage à promouvoir la coopération sino-cubaine (Xi Jinping)
Tensions en Mer de Chine méridionale : un test grandeur réelle pour la Chine
Que cherche Google, en calomniant la Chine ?
Quand l'économie de la Chine dépassera t-elle celle des Etats-Unis ?