Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 08.07.2011 10h00
La Chine riposte à la décision de l´OMC

L'Organisation mondiale du Commerce a jugé que la Chine avait enfreint les règlements internationaux en limitant les exportations sur certains matériaux. Le rapport indique que la Chine a protégé les fabricants chinois en réduisant les exportations de matières brutes utilisées dans l'acier, l'aluminium et l'industrie des produits chimiques. Mais pour la Chine, les mesures prises étaient en phase avec les objectifs de l'OMC sur le développement durable.

L'affaire, présentée à l'OMC en 2009, sur l'inititative des Etats-Unis et soutenue par l'UE et le Mexique, est apparue après que la Chine ait imposé des quotas sur l'exportation de certains métaux.

La Chine a déclaré qu'elle avait besoin de conserver des ressources de magnésium et d'autres produits d'exportation, mais pour les Etats-Unis, cela a provoqué des pénuries chez les fabricants non chinois. Après l'annonce du jugement, la mission de la Chine auprès de l'OMC a déclaré que l'OMC avait tiré des conclusions en faveur de la Chine qui incluent les termes de consultation, affectation de quotas d'exportation et questions en relation avec les licences d'exportation.

Sur la restriction des exportations de métaux, la mission a déclaré que la Chine avait pris des mesures pour se conformer aux obligations sur les produits polluants et à forte demande énergétique.

Elle a aussi indiqué que les mesures étaient en phase avec les objectifs de développement durable mis en avant par l'OMC.

La mission a enfin ajouté que la Chine examinait le rapport et qu'elle donnerait suite conformément au processus de réglement des conflits.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Xi Jinping appelle à des communications régulières avec les partis européens
Wu Bangguo appelle à l'application complète de la Loi sur les contrats de travail
Comment résoudre le problème de la Mer de Chine Méridionale
Quotidien du Peuple : la retraite du dalaï lama ne pourra pas sauver sa clique de l'échec
A la recherche des raisons expliquant le succès du PCC