Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 11.07.2011 13h28
La Chambre de Commerce Américaine à Shanghai, « acteur-clé » du dialogue entre la Chine et les Etats-Unis

Quand Ted Hornbein a fêté pour la première fois la Journée de l'Indépendance Américaine en Chine au début des années 1990, seule une poignée de personnes avaient été invitées à la réception de l'Ambassade des Etats-Unis à Beijing.

Il se souvient que sur la liste des invités ne figuraient que quelques journalistes, plusieurs représentants d'étudiants étrangers et un ou deux hommes d'affaires. La nourriture et les boissons occidentales destinées à la fête, comme les hamburgers et les milkshakes McDonald's, avaient été amenés de Hong Kong par avion.

Mais pour le 4 juillet de cette année, il ne s'est plus considéré comme un expatrié isolé. En tant que membre du conseil d'administration de la Chambre de Commerce Américaine à Shanghai (AmCham Shanghai), ses collègues et lui ont organisé une fête de la Journée de l'Indépendance pour près de 2 000 invités, pour partager la joie de tous les Américains vivant et travaillant dans la ville.

M. Hornbein a été le témoin de changements phénoménaux dans les relations sino-américaines lors des deux dernières décennies. « Aujourd'hui, vous avez des restaurants locaux et occidentaux et toute la famille est là avec vous pour cette journée de fête importante. Vivre ici est si formidable que j'ai constaté un changement à 180 degrés par rapport à ma première fête du 4 juillet en Chine ».

Beatrice Camp, Consul Général des Etats-Unis à Shanghai, abonde en ce sens. Alors qu'elle achève sa mission diplomatique de trois ans dans le pays le mois prochain, elle a exprimé sa gratitude au sujet des progrès tangibles faits par les deux parties.

« Pendant mes trois années ici, j'ai été impressionnée par le nombre de domaines de la vie dans lesquels nous travaillons ensemble. A part la politique et l'éducation, nous avons constaté une coopération pleine de vie en matière de technologies pharmaceutiques, de problèmes de sécurité, d'agriculture, etc. Il n'y a pas un domaine où nous ne travaillons pas ensemble », a dit Mme Camp au China Daily.

Mais pour des relations bilatérales propices, il est plus essentiel encore d'avoir des échanges de peuple à peuple, a t-elle précisé. Elle a ajouté lors de la réception qu'en 2011, 250 000 visas vers les Etats-Unis devraient être émis par le Consulat de Shanghai.

A la date du mois de juin, la section des visas avait enregistré une augmentation de 40% d'une année sur l'autre du nombre de visas émis dans la zone Chine de l'Est, a t-elle dit, ajoutant qu'il y avait un projet en cours visant à agrandir le Consulat pour accueillir davantage de personnes souhaitant demander un visa américain.

M. Hornbein et ses collègues ont également été plus qu'heureux d'apprendre que la Chine avait récemment abandonné une politique qui favorisait les entreprises chinoises dans les marchés publics de produits des technologies de l'information, objectif pour lequel ils ont travaillé.

Le secteur privé a toujours été important dans le maintien des relations sur une bonne voie. L'AmCham de Shanghai, qui compte 3 500 membres représentant 1 700 entreprises américaines en Chine –c'est aussi la plus grande organisation de son genre en Asie- a une présence notable dans la communauté locale et représente une voix puissante pour les affaires américaines en Chine.

Du fait que le coeur des activités et du secteur manufacturier américains dans le pays est fortement concentré à Shanghai, l'organisation encourage le dialogue entre les deux gouvernements, a dit David Basmajian, Directeur de la communication à l'AmCham de Shanghai.

Parmi de nombreuses tentatives, on compte la manifestation annuelle dite « frapper à la porte », qui se tient en septembre et où l'AmCham de Shanghai rassemble les représentants de ses membres pour faire pression sur le Congrès des Etats-Unis, avec des rapports qui sont remis aux décideurs pour « permettre de réduire les fossés et créer de la compréhension », a dit M. Basmajian au China Daily.

Le mois dernier, le Ministère chinois des Finances a dit qu'il cesserait l'application des règles sur les marchés publics, qui faisaient partie d'une campagne vieille de dix ans sur « l'innovation locale » destinée à stimuler le développement des technologies locales. Ces règles exigeaient des agences gouvernementales de favoriser les entreprises chinoises dans six domaines, dont les ordinateurs et l'énergie propre.

« Une chose importante que nous faisons est d'identifier les problèmes pour faire des affaires ici en Chine, et de proposer nos conseils au Gouvernement américain, ce qui avec un peu de chance peut conduire à des changements positifs et pragmatiques quand il consulte son homologue chinois », a dit M. Basmajian.

En partageant les expériences sur la manière dont les entreprises américaines font leurs affaires en Chine, la Chambre envoie un message disant qu'une société américaine ayant des activités en Chine, ou le fait d'encourager à exporter vers la Chine, est bon pour l'économie américaine et crée des emplois, a ajouté M. Basmajian. « De cette manière, nous encourageons le Gouvernement américain à consacrer davantage de ressources pour aider les entreprises à renforcer leur compétitivité ».

Ainsi, par exemple, M. Hornbein dirige t-il sa propre entreprise, Richco Inc, spécialisée dans le plastique, qui a des activités à Beijing et Shanghai et dans d'autres villes de Chine, ainsi que dans l'Illinois, aux Etats-Unis. Quand ils fabriquent des produits en Chine, certains éléments viennent des Etats-Unis, ce qui y crée des opportunités d'emploi, a dit M. Hornbein.

L'organisation s'était faite entendre pour plaider la cause de la Chine pour son entrée à l'OMC, et elle a une certaine influence dans la fixation de l'agenda de certains mécanismes de consultation clés entre Beijing et Washington, notamment le Dialogue Stratégique et Economique Chine-Etats-Unis.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine mettra en place son système de médecins généralistes avant 2020
Xi Jinping appelle à des communications régulières avec les partis européens
China Mobile accentue la pression sur Unicom
Les compagnies aériennes prêtes à affronter la menace du train à grande vitesse
Comment résoudre le problème de la Mer de Chine Méridionale