Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 19.07.2011 10h41
Une association demande à l'UE d'abandonner ses mesures antidumping sur les attaches en acier chinoises

L'Association de l'industrie des attaches de la Chine a demandé avec force à l'UE d'abandonner ses mesures antidumping discriminatoires sur les attaches chinoises, dans une lettre ouverte soumise lundi au Conseil de l'UE.

Feng Jinyao, président de cette association, a indiqué que l'industrie des attaches chinoise avait subi d'importantes pertes ces deux dernières années en raison d'un traitement injuste de l'UE envers les producteurs chinois de fermoirs. L'association regroupe environ 500 producteurs chinois.

M. Feng a déclaré que ces droits antidumping avaient affecté le commerce normal entre la Chine et l'UE, alors que le marché de l'UE a également subi des pertes.

La Chine est le plus grand producteur de vis, d'écrous, de boulons et de joints, et l'UE est son plus grand marché.

Cette demande de l'industrie chinoise vient après que l'organe d'appel de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) a récemment statué sur le fait que l'UE ne respectait pas les règles du commerce international en imposant des droits antidumping sur les attaches en provenance de Chine, et que l'UE taxait illégalement les attaches en acier chinoises.

L'UE a imposé des droits antidumping allant de 26,5% à 85% sur les attaches chinoises pour cinq ans, en janvier 2009. Les exportations de fermoirs chinois sur le marché européen sont passées d'un million de tonnes en 2008 à seulement 100 000 tonnes en 2010.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Tibet lance sa première autoroute
Chine : fin de la construction de la première entreprise de traitement des eaux usées à Lhassa
Les relations militaires sino-américaines progressent
Ces superstars du sport qui améliorent l'image de la Chine
La curieuse morale de certains medias occidentaux