Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 12.08.2011 07h58
L'économie chinoise va-t-elle connaître un atterrissage brutal ?

Lorsque le bureau national des statistiques a rendu public les données de l'économie nationale de la première moitié de l'année 2011, il faut dire que cela a largement atténué les préoccupations des gens au sujet de l'économie chinoise. Cependant, il semble que les discussions sur « l'économie chinoise va-t-elle connaître un atterrissage brutal » persistent encore. Selon certains points de vue, la croissance du PIB a baissé à 9,5% lors du second trimestre de l'année, se rapprochant de celui du troisième trimestre de l'année 2008 (9,7%) quand la crise financière a sévi dans le monde entier. C'est la raison pour laquelle certains ont jugé que l'économie chinoise pourrait connaître un atterrissage brutal.

L'économie chinoise n'a pas connu et ne connaîtra pas d'atterrissage brutal

S'agit-il d'un atterrissage brutal ? L'économie chinoise va-t-elle connaître un atterrissage brutal ? M. Pan Jiancheng, vice-directeur du centre de surveillance de l'économie chinoise au bureau national des statistiques, a donné ses explications avec l'aide d'une série de données.

Le premier indice est le niveau de prospérité des entreprises. Selon la dernière enquête sur le niveau de prospérité des entreprises du deuxième trimestre menée par le bureau national des statistiques, cet indice reste à un niveau élevé. Celui du deuxième trimestre est de 135 points, un peu plus élevé que celui du premier trimestre. « Cet indice de prospérité est assez satisfaisant. Il est même satisfaisant dans l'histoire, se trouvant à un niveau élevé. Selon les prévisions des entrepreneurs, le niveau de prospérité du troisième trimestre restera stable ou même plus élevé. Les entrepreneurs estiment également que l'économie ne va pas reculer » a dit Pan Jiancheng.

Le second indice est l'emploi. Actuellement, le taux de croissance de l'emploi du secteur industriel reste à un niveau élevé dans l'histoire, en atteignant 10%, soit plus qu'en 2008, en 2009 ou même en 2010. La reprise économique lente aux Etats-Unis et en Europe s'explique d'abord par un taux de chômage élevé et une difficulté à trouver un emploi. Cela reflète le manque de confiance des entrepreneurs envers un avenir incertain, ce qui les a empêchés d'accroître leur recrutement, a analysé Pan.

Le troisième indice est constitué par les bénéfices des entreprises. Les bénéfices sont un facteur très important pour juger de l'état d'une entreprise. Pendant la première moitié de l'année, les bénéfices des entreprises industrielles dont les revenus annuels dépassent 5 millions de yuans dans toute la Chine ont augmenté de 28,7% par rapport à la même période de l'année dernière, 0,9% de plus que le taux de croissance de janvier à mai. Parmi les entreprises industrielles dont les revenus annuels dépassent 5 millions de yuans, les bénéfices des entreprises d'Etat et des entreprises à actions contrôlées par l'Etat ont augmenté de 20,2%, alors que la croissance des bénéfices des autres entreprises est beaucoup plus élevée que celle de ces dernières. Cela reflète le dynamisme des entreprises non publiques.

Le quatrième indice est l'investissement. Pendant la première moitié de l'année, les investissements privés ont augmenté de 33,8%, les investissements totaux, 25,6%, et les investissements des entreprises d'Etat et des entreprises à actions contrôlées par l'Etat, seulement 14,6%. La croissance des investissements privés est beaucoup plus élevée que celle des entreprises d'Etat et des entreprises à actions contrôlées par l'état. Qu'est-ce que l'augmentation rapide des investissements privés signifie ? Cela signifie que les entrepreneurs gardent confiance en l'avenir.

Un ralentissement de la croissance économique pour un développement plus sain

Bien qu'il n'y ait pas eu d'atterrissage économique brutal, la vitesse de croissance du PIB a en effet baissé. Comment traiter ce ralentissement de la croissance économique ? Selon M. Li Pumin, porte-parole et vice secrétaire général de la Commission nationale du développement et de la réforme, il faut considérer ce ralentissement selon 4 aspects.

Premièrement, pendant les 6 premiers mois de l'année, la croissance économique est restée à un niveau stable et n'a pas connu une chute importante. Il s'agit d'une chute légère et stable. Deuxièmement, la baisse appropriée de la croissance économique est le fruit de la politique macro-économique et de la régularisation. Cela est en accord avec l'objectif prévisionnel de régularisation macro-économique.

Troisièmement, en même temps que la baisse appropriée de la croissance économique, on s'efforce d'assurer en même temps la qualité de la croissance et la rentabilité. Le bien-être du peuple est bien protégé et amélioré. Quatrièmement, la baisse appropriée de la croissance économique favorise l'équilibre entre l'offre et la demande du marché et aide à atténuer la pression de la hausse des prix. Cela permet également de soulager la pression sur les ressources naturelles et l'environnement, de faciliter la concentration de l'attention sur la régularisation des structures économiques, sur le changement du mode de développement économique et sur l'amélioration du bien-être du peuple.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine s'engage à augmenter son assistance au Mozambique
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains
Les Etats-Unis et l'Europe devront assumer leur responsabilité politique pour la reprise de l'économie mondiale
Chine : le porte-avions est légitime pour le développement pacifique du pays (Commentaire)