Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 26.08.2011 09h09
Les pertes des investisseurs chinois en Libye restent à déterminer, selon le ministère du Commerce

La Chine est prête à engager des coopérations avec les partenaires libyens et à concourir de manière active à la reconstruction de la Libye.

Le porte-parole Shen Danyang du ministère du Commerce a exprimé le 25 août, lors d'une conférence, la volonté de la partie chinoise d'engager des coopérations avec les partenaires commerciaux libyens dans le cadre de la reconstruction du pays. Les estimations des médias sur la taille des pertes des investisseurs chinois en Libye ne sont pas exactes, a indiqué le porte-parole.


En effet, avec la prise progressive de contrôle de la ville de Tripoli, capitale de la Libye, par les insurgés, l'ère de Kadhafi touche vraisemblablement à sa fin. Les pertes des investisseurs chinois en Libye dues à la violente alternance du pouvoir ont suscité l'inquiétude des sociétés chinoises.

Selon les chiffres communiqués par le ministre du Commerce Chen Deming lors des sessions annuelles de l'APN et de la CCPPC, en tout, 75 entreprises chinoises ont investi dans une cinquantaine de projets en Libye, pour une valeur générale d'environ 18,8 milliards d'USD. La société COSL (China Oilfield Services Limited) a affiché une perte de 65,7 millions de yuans dans son rapport semestriel en raison de la guerre civile libyenne. Si les autres entreprises concernées ne se sont pas encore exprimées sur le sujet, les médias ont estimé pourtant qu'elles risquent de perdre jusqu'à leur dernier sou en Libye. Wen Zhongliang, directeur adjoint du département des affaires internationales du ministère du Commerce, a annoncé le 23 août que les investissements chinois en Libye souffriront une perte certaine.

Mais pour le porte-parole Shen Danyang, il n'y a pas eu vraiment d'investissement chinois en Libye à part des projets de travaux publics forfaitaires. Il est donc injuste de dire que les entreprises chinoises vont souffrir d'une grave perte en Libye. Il est par ailleurs impossible d'estimer les montants exacts des pertes, puisque la situation continue d'évoluer rapidement dans le pays.

Les coopérations concernant l'exploitation pétrolière restent bloquées à la phase d'étude

Selon le porte-parole Shen Danyang, le ministère du Commerce suit de près l'évolution de la guerre civile libyenne et souhaite le retour à la paix aussi tôt que possible. Le ministère est prêt à engager des coopérations économiques et commerciales avec les partenaires libyens et à concourir de manière active à la reconstruction du pays.

Il a en même temps rappelé que les coopérations entre les deux pays en matière d'exploitation pétrolière restaient actuellement bloquées à la phase d'études.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : révision du projet d'amendements du Code de procédure pénale
Comment la dégradation de la note du crédit des Etats-Unis va t-elle affecter la Chine ?
Les microblogs sont la voix du peuple
Beijing ne devrait pas être classée au huitième rang des villes chinoises