Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 26.08.2011 09h42
Les analystes mettent la Chine en garde contre la pression de la dette américaine et européenne

Le développement économique de la Chine fait face à des défis jamais vus auparavant, dans un contexte d'incertitude financière mondiale qui est le résultat du risque de défaut de la dette de certaines économies développées, d'après les analystes.

Ils ont toutefois prédit une croissance relativement forte et continue pour la deuxième plus grande économie du monde, car la Chine dispose encore d'une liberté de manoeuvre considérable en matière de politique économique.

« Les effets de la forte dette souveraine des Etats-Unis devraient probablement faire baisser la demande des consommateurs, ce qui fait que les exportations de la Chine pourraient connaître un déclin rapide dans les mois qui viennent », a dit Xia Bin, conseiller près de la Banque Populaire de Chine (BPC), la banque centrale de la Chine.

La récente crise de la dette aux Etats-Unis est le signal d'une récession économique en cours, qui pourrait conduire à une dépréciation du Dollar sur le long terme, a t-il dit.

M. Xia pense que le Gouvernement chinois, le plus important détenteur de dette américaine avec 1 160 milliards de Dollars US à la fin du mois de juin, est inquiet au sujet de la sécurité de ses réserves en devises étrangères.

D'après lui, les Etats-Unis pourraient choisir de stimuler la croissance économique en accroissant davantage les disponibilités en argent, ce qui affecterait probablement de façon négative les autres pays, provoquerait des frictions sur le marché des changes international et mettrait la pression sur le Yuan. « Bien qu'une réévaluation pourrait contribuer à freiner l'inflation importée, son influence serait limitée ».

Sun Chi, économiste chez Nomura securities Co Ltd, pense pour sa part que l'inflation devrait être plus durable que prévu dans les mois qui viennent, ce qui contraindra la banque centrale à maintenir une politique monétaire stricte.

L'Index des Prix à la Consommation du mois d'août devrait être de 6,1%, soit 0,4% de moins que le record depuis 37 mois enregistré en juillet, a dit Lu Zhengwei, économiste en chef pour les marchés financiers à l'Industrial Bank Co Ltd. Le chiffre pourrait commencer à baisser en novembre jusqu'à 4,5%, a t-il précisé.

« La banque centrale pourrait ne pas relever les taux d'intérêt à nouveau jusqu'à la fin de l'année, et il est peu probable que la politique monétaire soit assouplie », a dit M. Lu.

D'après un indice composite des directeurs d'achat préliminaire publié par HSBC Holdings PLC, l'activité manufacturière de la Chine a légèrement rebondi en août par rapport aux deux mois précédents, mais il indique toujours une croissance économique modérée.

Le conseiller Xia de la BPC dit que le fort taux d'épargne en Chine, son urbanisation et sa mondialisation peuvent aider le pays à maintenir une croissance relativement forte sur le long terme.

Quant à M. Sun de Nomura Securities, il s'attend à ce que la croissance du PIB ralentisse encore un peu au troisième trimestre, et il prédit un chiffre de 9% pour l'année entière, contre 10,3% en 2010.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
La chine ne doit pas prêter aux pays occidentaux trop endettés car elle risque de perdre s...
La chine ne doit pas prêter aux pays occidentaux trop endettés car elle risque de perdre s...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : révision du projet d'amendements du Code de procédure pénale
L'Asie de l'Ouest et l'Afrique du Nord font face à une réorganisation difficile
Encore la « menace chinoise » ?
Comment la dégradation de la note du crédit des Etats-Unis va t-elle affecter la Chine ?