Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 01.09.2011 09h07
Le patronat français rejette les propos du chef du FMI sur les banques européennes

La présidente du Mouvement des entreprises de France (MEDEF, syndicat patronal français), Laurence Parisot, a qualifié mardi d'"incompréhensible" la déclaration de la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, sur les banques européennes.

Mme Lagarde, ancienne ministre française de l'Economie et des Finances, avait affirmé ce week-end que "les banques (européennes) ont besoin d'une recapitalisation urgente".

"Cette déclaration est tout à fait incompréhensible", a estimé Mme Parisot sur la radio française Europe 1.

"Les banques européennes sont solides", a souligné Mme Parisot, ajoutant que les établissements bancaires français étaient parmi "les plus solides du monde".

"Depuis la crise de 2008 et l'arrivée de nouvelles normes, qu'on appelle Bâle III (nouvelles normes prudentielles acceptées par les membres du Comité de Bâle sur le contrôle bancaire), les banques françaises se sont déjà recapitalisées", a-t-elle ajouté, donnant l'exemple de BNP Paribas, qui "a doublé ses fonds propres depuis 2008".

"N'oublions jamais que la crise de 2008 vient des banques américaines, certainement pas des banques européennes", a notamment martelé la présidente du MEDEF.

Ne doutant pas de la solidité des banques européennes, Mme Parisot a mis en garde contre la "rumeur", qui est "le premier outil" utilisé en période de forte rivalité économique. "C'est ce qui se passe en ce moment, nous sommes en très grande rivalité économique entre les Etats-Unis et l'Europe" a-t-elle constaté.

Appelant à "ne pas tomber dans le panneau", la représentante du patronat français a expliqué qu' "à partir du moment où les Américains ont vu leur note dégradée, tout a été fait pour 'passer le mistigri' sur la zone euro et faire comprendre qu'il y avait bien pire que leur situation : la nôtre".

En réponse à cela, Mme Parisot, qui s'est entretenue avec ses homologues allemands cet été, a réaffirmé sa "confiance totale" en la zone euro.

Dnas un entretien publié dimanche par Le Figaro sur son site internet, Mme Parisot avait dénoncé le rôle joué par les Etats-Unis dans la crise de la dette européenne.

Elle avait estimé que la crise de la dette en Europe avait été "orchestrée" par les Américains pour détourner l'attention des marchés de leur propre problème d'endettement.

Source: xinhua

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Libye : la Chine proclame son soutien aux Nations-Unies
Les Etats-Unis peuvent-ils réduire un peu leurs dépenses militaires et leur dette, quand ils parlent de la « menace militaire chinoise » ?
L'occident n'a pas renoncé à son intention de déterminer l'orientation du développement du Moyen-Orient
Le dilemme du développement du Japon