Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 02.09.2011 09h13
La moitié des millionnaires asiatiques seront chinois en 2015

Les millionnaires chinois représenteront la moitié des fortunes asiatiques et détiendront la majorité de la richesse de la région d'ici 2015, selon une étude du groupe Julius Baer et du courtier CLSA Asia Pacific Markets.

Le nombre de millionnaires asiatiques devrait doubler pour atteindre 2,8 millions, avec 1,4 million de riches en Chine, affirme leur Rapport sur la fortune en Asie publié hier. Les millionnaires chinois détiendront 8 760 milliards de dollars des 15 810 milliards que les millionnaires de la région devraient alors posséder.

« En termes de nouveaux montants globaux de richesse, il s'agit principalement d'une affaire chinoise », a souligné hier Stefan Hofer, spécialiste en stratégie d'investissement sur les marchés émergents chez Julius Baer, lors d'une conférence de presse à Singapour et Hong Kong.

L'expansion de l'économie la plus dynamique au monde a créé 502 000 millionnaires dans le pays l'an dernier, selon le rapport. Le gouvernement a annoncé le mois dernier que les investissements publics et privés ont contribué à une croissance du PIB de 9,5 % au deuxième trimestre en glissement annuel, une croissance plus rapide que prévu en raison de l'essor rapide de la production industrielle et de la consommation, ainsi que grâce à la production record de cuivre et d'aluminium.

Le rapport prédit le triplement des actifs détenus par les millionnaires asiatiques par rapport à leurs 5 600 milliards de dollars en 2010, un phénomène dû en partie à l'appréciation des monnaies de la région, parallèlement à la croissance économique et aux gains de valeurs des actifs. L'appréciation monétaire pourrait créer 600 000 nouveaux millionnaires (individus possédant au moins un million de dollars d'actifs disponibles à l'exclusion de leur résidence principale) d'ici 2015.

L'Inde sera alors le deuxième plus grand marché de l'Asie, avec 403 000 millionnaires d'une valeur nette totale de 2 500 milliards de dollars. La Corée du Sud arrivera en troisième position.

Julius Baer, la plus grande banque suisse privée de gestion de titres, qui a ouvert des bureaux à Hong Kong, Singapour, Jakarta, Abu Dhabi et Dubaï, souhaite renforcer sa présence dans la région pour en faire « sa deuxième maison », a indiqué Thomas Meier, directeur de la banque en Asie et au Moyen-Orient.

La société prévoit de gérer un quart de ses actifs en Asie d'ici 2015. Pour l'heure, 10 à 20 % de son capital de 166 milliards de francs suisses (205,4 milliards de dollars) est géré en Asie.

Les gestionnaires de patrimoine cherchent à multiplier les allocations aux marchés de l'Asie-Pacifique dans les douze prochains mois, car ils s'attendent à des rendements élevés, a révélé une étude de Scorpio Partnership le mois dernier.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Où va la confiance des Chinois ?
Les Etats-Unis peuvent-ils réduire un peu leurs dépenses militaires et leur dette, quand ils parlent de la « menace militaire chinoise » ?
L'occident n'a pas renoncé à son intention de déterminer l'orientation du développement du Moyen-Orient
Le dilemme du développement du Japon