Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 08.09.2011 14h59
L'aiguillon de la consommation chinoise est « bon pour l'Europe »

Les pays européens qui luttent contre la crise de la dette pourraient bénéficier de l'aiguillon de la consommation chinoise, qui pourrait aider les exportateurs européens, disent les analystes.

« La meilleure chose que la Chine pourrait faire est de stimuler sa propre consommation -et plusieurs pays européens pourraient en bénéficier- parce qu'alors vous aurez une véritable croissance et qu'ainsi les économies pourront mieux faire face à la crise de la dette », a dit au China Daily Vanessa Rossi, chercheuse associée en économie à la Chatham House de Londres.

La Chine est le deuxième plus gros acheteur d'exportations en provenance de l'Union Européenne. Et les chiffres du commerce et des investissements de la Chine avec l'UE continuent d'augmenter d'une année sur l'autre.

« Je pense que le soutien le plus important que la Chine a apporté est celui qui est passé par sa demande croissante en importations, qui ont fait grandement augmenter les exportations européennes l'année dernière et stimulé l'économie européenne, permettant de contribuer à la croissance ici », a dit Mme Rossi.

La Chine a réitéré sa confiance dans l'Euro depuis que la crise de la dette a commencé, et elle a aidé des pays en difficulté, comme la Grèce, l'Espagne, le Portugal et l'Italie en achetant des obligations.

La Chine a exprimé son soutien à l'Europe en plusieurs occasions. La conversation téléphonique entre le Premier Ministre chinois Wen Jiabao et le Président de la Commission Européenne Jose Manuel Barroso vendredi dernier a eu pour but de rassurer les marchés que la Chine continuera à apporter son soutien à la Zone Euro en difficulté.

En termes d'impact de la crise de la dette sur la Chine, Exclusive Analysis Ltd, une entreprise de renseignements spécialisés de Londres, qui prédit les risques politiques et violents liés au commerce dans le monde entier, a dit dans un rapport que « en dépit des critiques croissantes contre le déficit américain et la dette européenne, il est peu probable que la crise actuelle ait un impact significatif sur la politique d'investissement chinois dans ces économies ».

Cependant, a ajouté Mme Rossi, le seul fait que cela dure depuis longtemps sans qu'il y ait une solution claire et un manque de titres a eu pour conséquence que de nombreux investisseurs, et pas seulement la Chine, ne savent plus très bien ce que l'Europe voudrait qu'ils fassent.

« Ils pourraient aussi être inquiets au sujet d'un risque général pour le système financier mondial s'il continue à y avoir des marchés chaotiques en Europe », a dit Mme Rossi.

Duncan Freeman, chercheur à l'Institut des Etudes Contemporaines Chinoises de Bruxelles, a signalé qu'il y a un certain nombre de risques pour la Chine. Le premier est que la crise, et les politiques adoptées en réponse, puissent avoir pour conséquence un ralentissement des exportations chinoises vers l'Europe.

Or, des statistiques du Ministère du Commerce chinois montrent que l'UE est le plus grand marché des exportations chinoises, représentant près d'un sixième du commerce total de la Chine.

D'après M. Freeman, le deuxième risque est que l'UE devienne un endroit de moins en moins attractif et de plus en plus risqué pour les investissements chinois.

« Le troisième, plus largement, est que la crise puisse saper la stabilité et la viabilité de l'Euro de l'UE elle-même, ce qui créerait des risques pour les relations bilatérales UE-Chine, et aussi pour la position de l'UE dans la politique mondiale de la Chine », a ajouté M. Freeman.

« La crise de la dette de l'Euro est née au sein de l'UE, et elle ne peut être résolue qu'au sein de l'UE », a t-il conclu.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le Premier ministre chinois participera au Forum de Davos d'été 2011 à Dalian
Quotidien du Peuple : la gestion de crise ne peut pas aider ConocoPhillips
Comment les femmes peuvent réussir dans un monde d'hommes
La Corne de l'Afrique, un test pour notre conscience