Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 13.09.2011 11h22
Le Yuan est utile pour les transactions commerciales à l'étranger

La Chine devrait adopter des politiques destinées à encourager davantage d'entreprises à utiliser le Yuan dans la fixation de leurs investissements directs à l'étranger, a déclaré une responsable de la Banque Centrale.

« L'éventail d'utilisation du Yuan n'est guère différent de celui du Dollar US ou de l'Euro ... et il ne faudra plus attendre très longtemps avant que le Yuan devienne totalement convertible », a dit Xing Yujing, Directrice adjointe du Département de politique monétaire II de la Banque Populaire de Chine.

Cette division est en charge de la conduite de l'internationalisation du Yuan. Utiliser le Yuan pour les investissements directs à l'étranger pourrait permettre d'alléger les obstacles de financement auxquels les entreprises qui investissent à l'étranger font face et de laisser d'autres pays partager les fruits de la forte croissance économique de la Chine, a dit Mme Xing vendredi.

Mme Xing a fait ces commentaires lors d'un forum additionnel de la 15e Foire Internationale pour l'Investissement et le Commerce de Chine.

Jeudi, le Ministre chinois du Commerce Chen Deming a demandé un soutien plus fort en faveur des entreprises investissant à l'étranger, y compris « un canal plus large pour les flux transfrontières de Yuans ».

Pour Mme Xing, « De nombreuses entreprises sont facilement exposées aux risques de fluctuation des taux de change sur le marché mondial. Vous ne pouvez pas demander à tout le monde d'être expert des changes, et donc utiliser le Yuan est une méthode plus sûre ».

Qui plus est, la crainte d'une deuxième crise mondiale pourrait conduire à une « pénurie de Dollars » du fait de son statut de « monnaie de réserve », et cela a conduit à une forte demande pour des prêts en Dollars à coût élevé, a dit Mme Xing.

« En revanche, la liquidité du Yuan est toujours garantie, et c'est aussi un processus beaucoup plus simple que de changer deux fois quand on fixe un prix en Dollars US », a t-elle ajouté.

La Banque Centrale a déjà élaboré des politiques destinées à fournir des Yuans pour des projets à l'étranger, avec neuf banques proposant ce genre de services, a t-elle ajouté.

A la fin de 2010, les investissements directs à l'étranger de la Chine se montaient au total à 317,2 milliards de Dollars US, le 17e plus gros montant mondial, avec des investissements dans 178 pays et régions. La Région Asie-Pacifique et l'Amérique Latine sont les deux principales destinations des investissements directs à l'étranger de la Chine.

Une enquête de HSBC Holdings Plc publiée en mai dernier a laissé entendre que le Yuan remplacerait la Livre britannique comme troisième monnaie la plus populaire pour les règlements commerciaux au niveau mondial lors de la seconde moitié de 2011.

D'après Mme Xing, le total des règlements trans-frontières en Yuans a dépassé l'équivalent de 1 100 milliards de Dollars US pour les sept premiers mois de cette année, contre 500 milliards l'année dernière, impliquant plus de 140 pays et régions du monde entier.

D'après Edwin Fung, Président Monde de KMPG's Global China Practice, utiliser le Yuan pour les investissements directs à l'étranger permettrait serait aucun doute à l'avantage de nombreuses entreprises faisant face à des difficultés de financement.

« De nombreuses entreprises chinoises auraient bien du mal à obtenir un prêt d'une banque étrangère, car elles n'ont aucune réputation en matière de crédit à l'étranger », a dit M. Fung.

D'après Mme Xing, utiliser le Yuan serait aussi bénéfique pour les pays de destination, car ils pourraient utiliser le Yuan pour leurs investissements directs à l'étranger sur le marché obligataire chinois.

Le marché obligataire chinois est le cinquième plus grand du monde, avec plus de 200 milliards de Yuans (31 milliards de Dollars US) en transactions en liquide chaque jour. L'injection de capitaux étrangers n'aurait qu'un faible impact sur la stabilité générale du marché financier chinois, d'après Mme Xing.

De son côté, le Vice-premier ministre chinois Li Keqiang a déclaré lors d'une visite à Hong Kong en août que le Gouvernement Central ferait tous ses efforts pour faire de la ville un centre offshore pour les affaires en Yuans.

Dans le même temps, le Financial Times a rapporté que le Royaume-Uni allait probablement devenir un autre marché offshore pour le Yuan, et il a ajouté que la visite du Vice-premier ministre Wang Qishan dans ce pays faisait partie des efforts bilatéraux pour parvenir à ce but.

Le Yuan remplit déjà les conditions pour devenir une monnaie internationale de réserve et de transactions. Il jouera un rôle important dans l'établissement de relations étroites avec les économies émergentes et dans la fondation d'un nouveau système monétaire international, a ajouté Mme Xing.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine reconnaît le CNT libyen comme l'autorité au pouvoir et le représentant du peuple libyen
La crise latente s'aggrave dans l'Union Européenne
Comment les Etats-Unis commémoreront-ils les attentats du 11 septembre ?
Il faut combattre les causes du terrorisme