Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 15.09.2011 10h19
Le constructeur automobile Chang'an va s'étendre au marché européen en 2013
La berline EADO de Chang'an Automobile (Group) Co Ltd exposée lors du Salon de l'Automobile de Francfort. Cette berline sera le véhicule stratégique de l'entreprise pour le marché européen. Li Fangfang / China Daily

Chang'an Automobile (Group) Co Ltd, le quatrième plus gros constructeur automobile chinois, a l'intention de commencer à vendre ses véhicules en Europe en 2013, avec « les produits qui conviennent et une préparation complète », a annoncé un responsable de l'entreprise.

« Chang'an a débuté sa stratégie d'expansion à l'étranger il y a cinq ans, commençant à exporter des véhicules commerciaux légers, comme des minivans, vers les pays en développement », a dit Zhu Huarong, vice-président de l'entreprise. « A présent, nous visons le marché européen et le marché des Etats-Unis pour faire de Chang'an un véritable constructeur automobile international venant de Chine ».

M. Zhu a dit au China Daily que Chang'an se préparait pour l'ouverture de ses magasins en Europe en 2013, avec une entrée sur le marché américain qui suivra celle en Europe.

« Nous sommes à l'heure actuelle en train de discuter avec des revendeurs locaux potentiels, de recruter des talents, et d'obtenir les autorisations pour nos véhicules en Europe », a dit M. Zhu au Salon Automobile de Francfort.

Chang'an, dont le siège est à Chongqing, est le seul constructeur automobile chinois présent à ce salon international et va lancer quatre nouveaux modèles -deux berlines, un véhicule utilitaire sport et une voiture entièrement électrique.

« C'est la première fois que nous exposons nos produits et nos technologies dans un salon international de l'automobile hors de Chine. Et les réactions des visiteurs nous font envisager de participer aux salons automobiles de Genève et de Paris l'année prochaine », a dit M. Zhu.

D'ici 2015, Chang'an envisage de compter 20% du total de ses ventes sur les marchés étrangers, d'abord avec des véhicules de tourisme. Actuellement, elle ne fait pas plus de 10% de ses ventes en dehors de Chine, et ce sont pour la plupart des véhicules commerciaux légers.

Lors des huit premiers mois de cette année, ses ventes à l'étranger ont augmenté de 75% par rapport à l'année précédente.

« La berline EADO, qui a été conçue par nos centres de recherche-développement à l'étranger et fait ses débuts mondiaux lors du salon, sera notre modèle stratégique sur le marché européen, en tant que voiture développée en accord avec les critères de conception et de haute qualité en Europe », a dit M. Zhu.

Pour se préparer à son expansion à l'étranger avec les produits adéquats pour le marché international, Chang'an, partenaire de Ford Motor Co, Suzuki Motor Corp, et PSA Peugeot Citroën, a établi des centres de recherche et de développement à Turin en 2006, à Yokohama en 2008, à Nottingham l'année dernière, et à Detroit cette année.

M. Zhu a également dit que l'entreprise lancera une marque de qualité l'année prochaine en tant que partie de son plan d'expansion à l'étranger.

« Nous investirons au moins 2 milliards de Yuans (313 millions de Dollars US) pour développer cette marque, afin de renforcer l'image de notre marque sur le marché mondial », a dit M. Zhu.

Bien que la Chine soit devenue le plus grand marché mondial de l'automobile depuis deux ans, les fabricants automobiles chinois sont depuis peu aussi désireux d'avoir une présence sur les marchés internationaux. Pour cela, ils ont acquis des marques étrangères, fabriqué des produits d'exportation et créé des installations de fabrication dans des économies en développement.

Cependant, avec une compétitivité de ses produits et une image de marque faibles, il leur est difficile de se faire une place sur les marchés matures d'Europe et des Etats-Unis.

Ainsi de Brilliance China Automotive Holdings Ltd, partenaire de Bayerische Motoren Werke AG (BMW), qui était devenue la première entreprise chinoise à vendre des automobiles en Europe occidentale en 2006. Cependant, un manque de compétitivité et de capitaux des concessionnaires de l'entreprise, dont le siège était à Luxembourg, a contraint le fabricant automobile chinois à quitter le marché l'année dernière.

Cao He, analyste auto chez China Minzu Securities Co Ltd, dit que pour avoir une bonne image du « Made in China » sur le marché mondial, les constructeurs automobiles chinois devraient renforcer leurs capacités à exporter des voitures de haute qualité et ne plus se concentrer totalement sur les marchés à bas prix et bas de gamme.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Wen Jiabao: la Chine entend élever avec la France le partenariat stratégique sino-français à un nouveau niveau
La Chine veut avoir un rôle constructif en Libye
Le vrai prix du 11 septembre pour les Etats-Unis
La crise latente s'aggrave dans l'Union Européenne