Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 23.09.2011 08h41
La crise des dettes pourrait conduire à des conflits commerciaux

Le porte-parole du ministère du Commerce réitère le soutien inconditionnel de la Chine à l'UE.

La crise des dettes en Europe pourrait entraîner une recrudescence des différends commerciaux et avoir des répercussions sur les exportations chinoises, a indiqué le 20 septembre le porte-parole du ministère du Commerce, Shen Danyang.

On a pu constater ces derniers mois une hausse du nombre de recours commerciaux européens à l'encontre de la Chine.

Mi-septembre, l'UE a imposé des droits antidumping allant de 26,3 à 69,7 % sur les importations de carreaux de céramiques venus de Chine.

« À mesure que la crise empire, les conflits commerciaux augmenteront », a déclaré M. Shen lors d'une conférence de presse régulière.

« Cet état de fait est préjudiciable aux relations économiques et commerciales entre la Chine et l'UE. »

Il a également rappelé la déception de la Chine que l'Union européenne ne lui ait pas reconnu le statut d'économie de marché (SEM) malgré sa rapide transformation économique.

Cette non-reconnaissance facilite le lancement de recours commerciaux contre le pays.

Durant le Forum économique mondial organisé la semaine dernière à Dalian, dans la province du Liaoning, le premier ministre Wen Jiabao a appelé l'UE à reconnaître à la Chine le statut d'économie de marché à part entière.

De nombreux observateurs ont vu une offre derrière les propos de M. Wen, celle d'une aide de la Chine à l'UE contre l'accès à ce statut.

Après 30 ans de réforme et d'ouverture, la Chine a achevé sa transformation, passant d'une économie planifiée à une économie de marché, a noté M. Shen.

« Cependant, l'UE refuse toujours de reconnaître à la Chine son statut d'économie de marché. La Chine est extrêmement déçue. »

Il ajoute qu'il ne s'agit pas d'une question technique, mais d'une décision politique. Ce refus ne sert les intérêts à long terme de personne, ajoute M. Shen.

Il indique également que le soutien de la Chine à l'UE face à sa crise des dettes était inconditionnel et n'était aucunement lié à la question du SEM.

« La Chine n'a posé aucune condition préalable à son aide. Nous souhaitons seulement être respectés lorsque nous traitons les autres avec sincérité. »

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine et le Laos s'engagent à promouvoir leur partenariat stratégique
Le 6e forum international des médias en langue chinoise tenu à Chongqing
Les pressions sur la devise chinoise se fondent sur une erreur (COMMENTAIRE)
Pourquoi la Chine est-elle toujours attaquée lors des élections présidentielles aux Etats-Unis ?