Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 29.09.2011 13h14
La Chine s'oppose au projet européen de permis d'émission de CO2 pour les compagnies aériennes

La Chine a exprimé mercredi son opposition à un projet de l'Union européenne (UE) visant à imposer aux compagnies aériennes l'achat de permis d'émission de carbone, et a exhorté l'UE à agir de manière prudente et à négocier avec les pays concernés.

"La Chine apprécie les efforts déployés par l'UE face aux changements climatiques, mais s'oppose à son action unilatérale", a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Hong Lei, lors d'un point de presse régulier à Beijing.

Les propos de Hong Lei interviennent à la suite d'un projet de l'UE, requérant aux avions décollant ou atterrissant dans la zone européenne d'acheter des permis auprès du marché de permis européen ou Emissions Trading Scheme (ETS) à hauteur de 15% de leurs émissions de carbone à partir de janvier 2012.

Tous les pays doivent respecter le principe de "responsabilités communes mais différenciées" adopté par la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques et le Protocole de Kyoto et travailler ensemble pour gérer les émissions des avions, plutôt que de prendre des mesures unilatérales qui risquent de provoquer des conflits, a souligné M. Hong.

En tant que pays en voie de développement, la Chine va déployer des efforts inlassables pour construire une société économe en énergie et respectueuse de l'environnement, chercher un développement durable et apporter sa contribution aux efforts internationaux pour faire face aux changements climatiques, a conclu M. Hong.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine et la RPDC mettent l'accent sur la promotion des relations bilatérales
Chine : pourquoi le dalaï lama s'inquiète-t-il de sa réincarnation
La Chine doit diversifier ses investissements
Une génération instable a-t-elle surgi en Europe ?