Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 24.10.2011 13h34
UE : les leaders de l´UE reportent les grandes décisions à mercredi

Les leaders de l'Union Européenne se sont mis d'accord pour imposer aux banques d'élever leurs seuils de capital d'ici à 2012, soit plus tôt qu'initialement prévu. Ils sont parvenus dimanche à Bruxelles à un consensus sur ce point. Ils précisent néanmoins que les grandes décisions nécessaires pour sauver le continent de la crise de la dette restent à prendre, et un plan de sauvetage global est attendu dans les jours à venir.

Lors d'une conférence de presse tenue à l'issue du sommet, les dirigeants européens ont annoncé avoir décidé d'élever le seuil de capital des banques européennes, mesure prévue dans le cadre des règles Bâle III pour 2019 et aujourd'hui avancée à 2012. Sur les détails de la mesure, le montant que les banques vont devoir lever et les nouvelles réglementations, les dirigeants n'ont pas donné de précisions mais ajouté que les autres aspects de leur plan de sauvetage seront bientôt décidés, en particulier les mesures destinées à renforcer le fonds de financement. Les détails d'un programme plus global sont prévus pour le prochain sommet qui doit se tenir mercredi.

Une solution devra également être trouvée au problème de la dette grecque. Des négociations pour que les banques assument des pertes sur les bons du trésor avancent lentement, mais les leaders de l'UE ont promis un plan à part entière pour le second sommet de mercredi.

Angela Merkel

Chancellière allemande

"Nous combattons des choses qui tirent leur origine des décennies plus tôt. Il ne s'agit pas d'une crise de notre monnaie. Mercredi ne sera pas la dernière mesure que nous prendrons. C'est pourquoi, quand nous parlons du futur, nous devons renforcer nos mécanismes de contrôle dans l'eurogroupe. C'est pourquoi de nombreuses mesures doivent encore être prises. Dans la discussion actuelle, nous devons prendre mercredi des décisions qui sont interdépendantes et complémentaires. Une simple recapitalisation des banques ne fait pas sens. Nous devons en même temps résoudre les problèmes de la Grèce en les traitant de manière réaliste."

Lors du sommet, les leaders de l'UE ont également appelé l'Italie à mettre sur pied les réformes nécessaires pour empêcher que le pays ne se retrouve dans la même situation que la Grèce.

Angela Merkel

Chancellière allemande

"La confiance ne naîtra pas d'un mur coupe-feu, mais bel et bien d'une perspective dégagée, et l'Italie détient une grande force économique, mais l'Italie possède également une dette totale très élevée, qui doit être réduite dans les années à venir. C'est ce qui est attendu de l'Italie."

Les yeux sont désormais tournés vers le sommet de mercredi qui, si tout se passe bien, permettra de mettre au point un programme définitif de résolution de la crise européenne.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
L'APL met en place un département de planification stratégique
Nouvelles principales du 23 novembre
La liste des écrivains riches ne cache pas la vie modeste d'écrivains en Chine
La Chine et les Etats-Unis assument la responsabilité du redressement économique mondial
Les Américains d'origine chinoise qui désirent faire une carrière politique doivent commencer à partir de « grass roots »