Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 28.10.2011 13h13
Les présidents chinois et français discutent du plan de sauvetage de l'UE

Le président chinois Hu Jintao et son homologue français Nicolas Sarkozy ont discuté jeudi, par téléphone, du nouveau plan de sauvetage que l'Union européenne (UE) a adopté pour sortir de la crise financière.

Pendant cette conversation, M. Sarkozy a informé M. Hu du sommet de l'UE qui vient de s'achever et des mesures prises pour combattre la crise de la dette dans la région, et a déclaré que l'Union européenne s'engage à prendre la bonne direction.

M. Hu a déclaré que le nouveau plan de renflouement de l'UE montre la volonté de l'Europe de trouver une solution au problème de la dette.

Le président chinois a déclaré espérer que ces mesures aideraient l'Europe à stabiliser ses marchés financiers, à dépasser les difficultés qu'elle rencontre actuellement et à promouvoir la reprise et la croissance économique.

Les deux leaders ont également discuté du prochain sommet du G20 à Cannes, France.

M. Hu a indiqué que le G20 était devenu une plateforme importante pour la gestion de l'économie mondiale.

La Chine espère que le G20 transmettra un signal incontestable de croissance et de stabilité à la communauté internationale et poursuivra ses efforts en vue d'une croissance solide, durable et équilibrée de l'économie mondiale, a-t-il indiqué.

M. Sarkozy a pour sa part émis le voeu que les parties au sommet du G20 adoptent des mesures communes pour assurer une croissance de l'économie mondiale.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Conversation téléphonique entre le président chinois Hu Jintao et son homologue français Sarkozy
Nouvelles principales du 28 octobre
Le dialogue est la « meilleure façon » d'éviter la guerre commerciale
La fin tragique de Kadhafi va profiter à la campagne électorale de Barack Obama
Un hiver froid s'annonce t-il pour l'économie chinoise ?