Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 31.10.2011 14h57
La perte progressive de son dividende démographique va contraindre la Chine à une restructuration « urgente »

La Chine va probablement perdre son dividende démographique dans les cinq à six années qui viennent, mais le pays pourrait surmonter ce problème en restructurant son économie pour diriger la croissance, d'après des experts.

« La hausse des prix a ajouté à l'urgence qu'il y a pour la Chine de procéder à une transition économique », a dit Lu Zhongyuan, Vice-ministre du Centre de Recherche sur le Développement du Conseil des Affaires de l'Etat, le Gouvernement chinois.

Alors que le coût du travail continue à augmenter, la Chine pourrait perdre progressivement son dividende démographique lors des « cinq ou six » années qui viennent, a dit M. Lu dans un discours prononcé dimanche lors d'un forum international de deux jours qui s'est tenu à Haikou, dans la Province de Hainan.

« La Chine n'est plus un endroit bon marché », a dit Zhang Yansheng, Directeur de l'Institut pour la Recherche en Economie Internationale, qui dépend de la Commission Nationale du Développement et de la Réforme.

« Le pays est en train de perdre rapidement ses avantages traditionnels, alors que ses nouveaux avantages n'ont pas encore pris leur place », a dit M. Zhang.

La structure économique actuelle du pays, qui dépend des exportations et s'appuie sur les investissements, n'est pas durable, et la Chine se doit de moderniser sa structure industrielle et de renforcer ses capacités d'innovations, a t-il dit.

Un mélange complexe

« La structure industrielle actuelle de la Chine va basculer vers une autre structure plus complexe, constituée par un mélange d'industries à forte concentration en main d'oeuvre, en capital et en technologie », a t-il dit.

La croissance économique de la Chine a ralenti lors du troisième trimestre, éveillant des craintes que l'économie chinoise, qui a été un moteur de la reprise mondiale depuis la crise financière de 2008, ne continue à ralentir encore.

Chi Fulin, Président de l'Institut Chinois pour la Réforme et le Développement, hôte du Forum, a dit que l'économie chinoise maintiendrait son élan positif dans les dix années qui viennent, mais que cette période sera aussi critique pour la transition économique du pays.

« L'urbanisation et l'industrie des services ont un potentiel de croissance de plus de 10 à 20%, ce qui permettra d'aider la Chine à maintenir une croissance annuelle moyenne de 8% environ pour les vingt prochaines années », a dit M. Chi.

Dans un contexte de possible stagnation économique ou de tourmente mondiale sur les marchés, la Chine pourrait continuer à être un moteur de la croissance mondiale, a t-il dit. En effet, l'urbanisation offre des opportunités de développement à l'industrie des services, et les petites et moyennes entreprises sont des acteurs majeurs de l'industrie des services, a t-il ajouté. Aussi a t-il pressé le Gouvernement d'offrir davantage de soutien aux PME par des mesures financières et fiscales, comme par exemple exempter le secteur des services de la taxe professionnelle.

Wu Jinglian, économiste chinois de renom, âgé de 81 ans, a dit pour sa part que le Gouvernement devrait se concentrer sur l'établissement d'un bon environnement institutionnel pour des activités de marché efficaces, et la fourniture de services publics.

Plus de 300 universitaires ont pris part à ce forum de deux jours pour essayer d'imaginer des solutions aux problèmes auxquels va faire face la Chine dans les dix années qui viennent, comme le « piège des revenus moyens ».

A la date de 2010, la Chine s'était transformée elle-même en un pays à revenus moyens, avec un PIB par tête de 4 400 Dollars US environ. Ce chiffre a suscité des débats sur le fait de savoir si le pays ne se dirigeait justement pas vers ce « piège des revenus moyens ».

Renata Lok Dessallien, Coordinatrice résidente des Nations-Unies et Représentante résidente en Chine pour le Programme de Développement des Nations-Unies, a dit quant à elle que pour arriver à un développement équilibré, les pays devaient se focaliser à parts égales sur les sujets économiques, sociaux et environnementaux.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Conversation téléphonique entre le président chinois Hu Jintao et son homologue français Sarkozy
Nouvelles principales du 28 octobre
Le dialogue est la « meilleure façon » d'éviter la guerre commerciale
La fin tragique de Kadhafi va profiter à la campagne électorale de Barack Obama
Un hiver froid s'annonce t-il pour l'économie chinoise ?